Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Flux RSS

Varia

Scepticisme” ou idéologie raciste d’état?

« Scep­ti­cisme » ?… , racisme, racia­lisme et dog­ma­tismes sont-ils des scep­ti­cismes ? Le papier, titré « L’aveuglement migra­toire de l’Europe cen­trale », de Jean-Bap­­tiste Chas­tan (le Monde, 10.10.2016 à 6h39 et 12h13) est bien étrange. Le titre est bizarre … Qu’est ce qu’un « aveu­gle­ment migra­toire »… Pro­ba­ble­ment la for­mu­la­tion est-elle un écho incons­cient

Quelle action pour soutenir les Turcs, leurs libertés, la démocratie

Dans le cadre du récent Congrès de l’As­so­cia­tion Inter­na­tio­nale des Socio­logues de Langue Fran­çaise, à Mont­réal, une dis­cus­sion a eu lieu entre deux jeunes cher­cheurs turques, dans le cadre du comi­té de recherche de socio-anthro­­po­­lo­­gie du poli­tique. L’une des deux mon­trait l’é­ten­due des exac­tions de l’ar­mée turque contre les popu­la­tions kurdes, sur les ter­rains de

Nice

Qu’est ce qu’on peut faire? Com­ment faire? Ce matin je ne sais pas com­ment faire. En bruit de fond il y a l’at­ten­tat de Nice encore un atten­tat, les vic­times, l’ef­froi encore, les souf­frances inouïes, des réac­tions qui suivent. Le carac­tère tota­le­ment incom­pré­hen­sible des déci­sions et des actions de ceux qui pré­voient et com­mettent les

Par la raison ou par la force

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

On pour­rait sug­gé­rer au gou­ver­ne­ment fran­çais de sup­pri­mer la devise “Liber­té, éga­li­té, fra­ter­ni­té”, qui n’a plus lieu d’être avec les idées réac­tion­naires et auto­ri­taires qui ont cours actuel­le­ment, et de la rem­pla­cer par la devise patrio­tique du Chi­li qui est : “Par la rai­son ou par la force”. Voire même de ne conser­ver que la

Ne pas en finir trop vite avec Lagasnerie sur Nuit Debout…

Comme une incise, sous le fil du papier d’Igor Babou« Nuit Debout : vers une conver­gence des luttes », un débat s’est ouvert et a fait long feu quant à la contri­bu­tion de G. de Lagas­ne­rie (Le Monde 26/04/2016, pages « Idées »). Du coup je suis allé voir ce papier de Lagas­ne­rie, comme y invi­tait Yves Des­champs, le 28

Le vrai mal de la France, c’est son manque d’humour !”

LE VRAI MAL DE LA FRANCE , C’EST SON MANQUE D’HUMOUR !”  Nico­las Fargues, “ Au pays du p’tit “, page 129, (édi­tions P.O.L- 2015) http://www.pol-editeur.com/index.php?spec=livre&ISBN=978–2‑8180–3727‑0 Ce jeu­di soir 29 octobre 2015, dans une des rares émis­sions cultu­relles intel­li­gentes, lucides, hon­nêtes et d’un point de vie humain voire même de sur­vie d’un cer­tain esprit, inté­res­santes et essen­tielles,

Après la nuit viendront les lendemains qui chantent (par Raphaël, commission “Savoir faire des Luttes” de Nuit Debout)

TRIBUNE – Où nous mène­ra Nuit Debout ? Cer­tains répondent « nulle part », et le mou­ve­ment leur paraît déjà dis­cré­di­té. Nuit Debout, anar­chique, éga­li­taire, spon­ta­née, ne recherche pas de repré­sen­tant poli­tique, ne s’organise pas; il est donc légi­time de s’inquiéter de son effi­ca­ci­té. Nous nous ras­sem­blons chaque jour, nous dis­cu­tons debout dans le froid, nous tra­vaillons en

Faktor elektróniko

Les derniers articles par Joan Guimaray (tout voir)

Escribe Joan Gui­ma­ray* El país está peli­gro. En peli­gro está el país. El retor­no del leviatán ame­na­za de nue­vo al Perú. El regre­so de épo­cas som­brías nos ate­mo­ri­za otra vez a los per­ua­nos decentes. La coyun­tu­ra elec­to­ral nos inquie­ta nue­va­mente. En tres perío­dos de gobier­no no pudi­mos sacu­dir­nos de la infame malatía. En tres lus­tros

Complément sur la “glottophobie”.

Cela me désole un peu que le papier de pré­sen­ta­tion que j’ai pro­po­sé, du livre de Blan­chet,  puisse paraître “éso­té­rique”. Pour cor­ri­ger ce défaut, je dirais que le petit livre sur la « Glot­to­pho­bie » est une ana­lyse de la dis­cri­mi­na­tion par les pra­tiques lan­ga­gières et un com­bat contre cette dis­cri­mi­na­tion. En bon socio­logue, Blan­chet, ne se

Articles plus anciens›› ‹‹Articles plus récents