Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Qui sommes nous ?

Print Friendly, PDF & Email

Indis­ci­pline ! est un blog ani­mé par Joëlle Le Marec et Igor Babou. Ce blog a été créé en 2003, dans un contexte de contes­ta­tion uni­ver­si­taire des réformes libé­rales issues de la signa­ture de l’AGCS (Accord Géné­ral sur le Com­merce et les ser­vices). Il s’ouvre depuis à bien d’autres thé­ma­tiques et acteurs, mais se situe clai­re­ment dans une pers­pec­tive poli­tique de gauche radi­cale, réflexive et anti-auto­ri­taire. Pour autant, nous sommes très atten­tifs et inté­res­sés par la créa­ti­vi­té et les contes­ta­tions au sein des ins­ti­tu­tions et des orga­ni­sa­tions, notam­ment les ins­ti­tu­tions du savoir, de la culture, de la jus­tice et de la san­té. Nous pre­nons notre ins­pi­ra­tion dans les mou­ve­ments de cri­tique de science des années 1970 (en savoir plus), même si nous sommes réso­lu­ment ancrés dans le contem­po­rain.

- Joëlle Le Marec est pro­fes­seur à l’université Paris Sor­bonne. Ses recherches portent sur les rela­tions entre sciences et socié­té, sur les musées, les médias, la culture et le public des ins­ti­tu­tions, et les rela­tions entre l’homme et la nature. En savoir plus sur mon blog

- Igor Babou est pro­fes­seur à l’université Paris Dide­rot (Paris 7). Ses recherches portent sur les rela­tions entre sciences et socié­té, sur les musées, les médias, les rela­tions entre l’homme et la nature et la patri­mo­nia­li­sa­tion de l’environnement. En savoir plus sur mon blog

Avant d’être uni­ver­si­taires, nous avons tous deux eu des acti­vi­tés pro­fes­sion­nelles dans la culture ou les médias. Par ailleurs, notre uni­vers d’action et de réflexion ne se limite pas à l’université, d’où nos contacts régu­liers avec d’autres milieux socio­cul­tu­rels. Ce blog, avec les auteurs qui y contri­buent, et ceux qui par­ti­cipent à son ani­ma­tion et à sa modé­ra­tion, témoigne de cette pra­tique de l’ouverture et de notre volon­té de réunir dans une même ana­lyse cri­tique des domaines d’action et de réflexion trop sou­vent sépa­rés : cultures ins­ti­tu­tion­nelles, cultures mar­gi­nales et alter­na­tives, recherche, uni­ver­si­té, envi­ron­ne­ment, etc.