Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Flux RSS

COVID 19: une tribune contre la politique de la peur.


Share
Print Friendly, PDF & Email

La Tri­bune : ”

Covid : nous ne voulons plus être gouvernés par la peur”,

atteint le 11 sep­tembre 2020 les 125 signa­taires, scien­ti­fiques, uni­ver­si­taires et pro­fes­sion­nels de san­té y cri­tique la ges­ti­cu­la­tion et la pos­ture pro­tec­trice du gou­ver­ne­ment. Celles-ci divisent et infan­ti­lisent les citoyens, portent atteinte à leurs droits fon­da­men­taux sans que les mesures auto­ri­taires, dis­pa­rates et sou­vent liber­ti­cides ne relève d’une stra­té­gie sani­taire pré­cise. Pour suivre cette péti­tion, voir la page Média­part de Laurent Muchiel­li, l’un de ses ini­tia­teurs: https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/110920/covid-nous-ne-voulons-plus-etre-gouvernes-par-la-peur

Nous, scien­ti­fiques et uni­ver­si­taires de toutes dis­ci­plines, et pro­fes­sion­nels de san­té, exer­çant notre libre arbitre et notre liber­té d’expression, disons que nous ne vou­lons plus être gou­ver­nés par et dans la peur. La socié­té fran­çaise est actuel­le­ment en ten­sion, beau­coup de citoyens s’affolent ou au contraire se moquent des consignes, et nombre de déci­deurs paniquent. Il est urgent de chan­ger de cap.

Nous ne sommes pas en guerre mais confron­tés à une épi­dé­mie qui a cau­sé 30 décès le 9 sep­tembre, contre 1 438 le 14 avril. La situa­tion n’est donc plus du tout la même qu’il y a 5 mois. Par ailleurs, si la guerre peut par­fois jus­ti­fier un état d’urgence et des res­tric­tions excep­tion­nelles de l’Etat de droit et des liber­tés publiques qui fondent la démo­cra­tie et la Répu­blique, ce n’est pas le cas d’une épi­dé­mie. Aujourd’hui comme hier, cette crise doit nous unir et nous res­pon­sa­bi­li­ser, pas nous divi­ser ni nous sou­mettre.

C’est pour­quoi nous appe­lons les auto­ri­tés poli­tiques et sani­taires fran­çaises à ces­ser d’insuffler la peur à tra­vers une com­mu­ni­ca­tion anxio­gène qui exa­gère sys­té­ma­ti­que­ment les dan­gers sans en expli­quer les causes et les méca­nismes. Il ne faut pas confondre la res­pon­sa­bi­li­sa­tion éclai­rée avec la culpa­bi­li­sa­tion mora­li­sa­trice, ni l’éducation citoyenne avec l’infantilisation. Nous appe­lons éga­le­ment l’ensemble des jour­na­listes à ne plus relayer sans dis­tance une com­mu­ni­ca­tion qui est deve­nue contre-pro­duc­tive : la majo­ri­té de nos conci­toyens ne fait plus confiance aux dis­cours offi­ciels, les com­plo­tismes en tous genres foi­sonnent sur les réseaux sociaux et les extré­mismes en pro­fitent.

Le confi­ne­ment géné­ral, mesure inédite dans notre his­toire, a eu des consé­quences indi­vi­duelles, éco­no­miques et sociales par­fois ter­ribles qui sont loin de s’être encore toutes mani­fes­tées et d’avoir été toutes éva­luées. Lais­ser pla­ner la menace de son renou­vel­le­ment n’est pas res­pon­sable.

Il faut évi­dem­ment pro­té­ger les plus faibles. Mais de même que l’imposition du port du masque dans la rue, y com­pris dans les régions où le virus ne cir­cule pas, l’efficacité du confi­ne­ment n’est pas démon­trée scien­ti­fi­que­ment. Ces mesures géné­rales et uni­formes, impo­sées sous sur­veillance poli­cière, relèvent davan­tage d’une volon­té d’afficher une pos­ture pro­tec­trice que d’une stra­té­gie sani­taire pré­cise. D’où leur grande vola­ti­li­té depuis six mois. Beau­coup d’autres pays agissent avec plus de cohé­rence. Une coor­di­na­tion euro­péenne serait néces­saire.

Nous appe­lons éga­le­ment le gou­ver­ne­ment à ne pas ins­tru­men­ta­li­ser la science. La science a pour condi­tion sine qua non la trans­pa­rence, le plu­ra­lisme, le débat contra­dic­toire, la connais­sance pré­cise des don­nées et l’ab­sence de conflits d’in­té­rêts. Le Conseil Scien­ti­fique du Covid-19 ne res­pec­tant pas l’ensemble de ces cri­tères, il devrait être refon­dé ou sup­pri­mé.

Nous rap­pe­lons par ailleurs que les pre­miers à soi­gner les malades sont les méde­cins géné­ra­listes. Les écar­ter de la lutte contre le Covid, en ne leur four­nis­sant ni tests ni masques et en sus­pen­dant leur liber­té de pres­crire les médi­ca­ments auto­ri­sés de leur choix a consti­tué une erreur qui ne doit pas se repro­duire. L’en­semble des soi­gnants doit au contraire être mobi­li­sé, équi­pé et soli­da­ri­sé afin d’améliorer nos capa­ci­tés de réac­tion et non les res­treindre.

Enfin, les impé­ra­tifs de pro­tec­tion contre la conta­gion ne doivent pas conduire à tra­hir l’é­thique médi­cale et les prin­cipes huma­nistes fon­da­men­taux. Iso­ler les malades et pro­té­ger les per­sonnes à risque ne veut pas dire les pri­ver de tous droits et de toute vie sociale. Trop de per­sonnes âgées sont décé­dées et se dégradent encore actuel­le­ment dans un aban­don moti­vé par des motifs sani­taires non jus­ti­fiés. Trop de familles souffrent de ne pou­voir leur appor­ter l’af­fec­tion indis­pen­sable à leur bon­heur et à leur san­té.

Il est urgent de nous remettre à pen­ser ensemble pour défi­nir démo­cra­ti­que­ment nos stra­té­gies sani­taires, redon­ner de la confiance à nos conci­toyens et de l’avenir à notre jeu­nesse.

 

Les 105 pre­miers signa­taires

Jean-Fran­çois Tous­saint, pro­fes­seur de phy­sio­lo­gie à l’Université de Paris

Laurent Muc­chiel­li, socio­logue, direc­teur de recherche au CNRS

Ber­nard Bégaud, pro­fes­seur de phar­ma­co­lo­gie à l’Université de Bor­deaux

Gilles Boeuf, pro­fes­seur de bio­lo­gie à Paris-Sor­bonne Uni­ver­si­té

Pierre-Hen­ri Gouyon, pro­fes­seur de bio­lo­gie au Muséum Natio­nal d’Histoire Natu­relle

Jean Rou­dier, pro­fes­seur de rhu­ma­to­lo­gie à l’Université d’Aix-Marseille

Louis Fou­ché, méde­cin, anes­thé­siste réani­ma­teur à l’Hôpital de la Concep­tion

Oli­vier de Soyres, méde­cin, réani­ma­teur à la cli­nique des Cèdres

Chris­tophe Lan­çon, pro­fes­seur de psy­chia­trie à l’Université d’Aix-Marseille

Laurent Tou­bia­na, épi­dé­mio­lo­giste à l’INSERM

Mylène Weill, bio­lo­giste, direc­trice de recherche au CNRS

Anne Atlan, géné­ti­cienne des popu­la­tions et socio­logue, direc­trice de recherche au CNRS

Ber­nard Swyn­ghe­dauw, bio­lo­giste, direc­teur de recherche émé­rite à l’INSERM

Marc-André Selosse, pro­fes­seur de micro­bio­lo­gie au Muséum Natio­nal d’Histoire Natu­relle

Jean-Louis Thil­lier, méde­cin, immu­no­pa­tho­lo­giste

Jean-Fran­çois Les­gards, bio­chi­miste, cher­cheur au CNRS

Alexan­dra Menant, bio­lo­giste, cher­cheuse au CNRS

André Comte-Spon­ville, phi­lo­sophe

Fran­çois Gas­taud, Chi­rur­gien Ortho­pé­diste à Stras­bourg

Éric Des­mons, pro­fes­seur de droit public à l’Université Sor­bonne Paris Nord

Domi­nique Andol­fat­to, pro­fes­seur de science poli­tique à l’Université de Bour­gogne Franche-Com­té

Cha­ra­lam­bos Apos­to­li­dis, pro­fes­seur de droit public à l’U­ni­ver­si­té de Bour­gogne-Franche-Com­té

Nico­las Sem­bel, pro­fes­seur de socio­lo­gie à l’Université d’Aix-Marseille

Domi­nique Cro­zat, pro­fes­seur de géo­gra­phie à l’Université de Mont­pel­lier

Mar­nix Dres­sen-Vagne, pro­fes­seur de socio­lo­gie à l’Université Ver­sailles Saint-Quen­tin en Yve­lines

Tho­mas Hip­pler, pro­fes­seur d’histoire contem­po­raine à l’Université de Caen Nor­man­die

Nico­las Leblond, maître de confé­rences en droit à l’Université Poly­tech­nique Hauts-de-France

Domi­nique Lab­bé, poli­tiste, ensei­gnant émé­rite à l’Université de Gre­noble-Alpes

Arnaud Rey, cher­cheur en psy­cho­lo­gie au CNRS

Mathias Delo­ri, poli­tiste, cher­cheur au CNRS

Jacques Tas­sin, éco­logue, cher­cheur au Centre de coopé­ra­tion inter­na­tio­nale en recherche agro­no­mique pour le déve­lop­pe­ment (CIRAD)

Syl­vie Gour­let-Fleu­ry, éco­logue, cher­cheuse au CIRAD

Emma­nuelle Sul­tan, doc­teur en océa­no­gra­phie phy­sique, ingé­nieure de recherche au Muséum Natio­nal d’Histoire Natu­relle

Chris­tophe Leroy, bio­lo­giste, doc­teur en bio­lo­gie molé­cu­laire et cel­lu­laire

Ber­nard Dugué, doc­teur en phar­ma­co­lo­gie, doc­teur en phi­lo­so­phie

 

Yan­nick Gott­walles, chef du pôle Urgences des hôpi­taux civils de Col­mar

Hélène Banoun, doc­teur en phar­ma­co­lo­gie, ancien cher­cheur à l’INSERM

Pierre-Yves San­tia­go, chi­rur­gien à l’Ins­ti­tut Oph­tal­mo­lo­gique de l’Ouest Jules Verne

Mor­gane Miè­ge­ville, cadre de san­té, res­pon­sable péda­go­gique AP-HP

Colette Nord­mann, Méde­cin du Sport

Frank­lin Jou­lie, chi­rur­gien, Nantes

Chris­tian Per­ronne, infec­tio­logue, pro­fes­seur à l’Université de Ver­sailles Saint Quen­tin — Paris Saclay

Charles Menard, méde­cin, psy­chiatre

Arnauld Cabel­guenne, doc­teur en phar­ma­co­lo­gie

Marie-Claire Cabel­guenne, phar­ma­cienne

Franck Enjol­ras, psy­chiatre et anthro­po­logue, cher­cheur à l’EHESS

Denis Agret, méde­cin urgen­tiste et san­té publique

Guillaume Barucq, méde­cin géné­ra­liste (Biar­ritz)

Sté­phane Tes­sier, méde­cin de san­té publique

Alain Le Hya­ric, méde­cin hos­pi­ta­lier à la retraite

Mali­ka Bal­duyck, maître de confé­rences en bio­chi­mie et pra­ti­cien hos­pi­ta­lier au CHU de Lille

Marie Laure Cadart, méde­cin et anthro­po­logue

Yann Jacob, psy­cho­logue

Nicole Ver­naz­za-Licht, anthro­po­logue de la san­té, cher­cheuse asso­ciée au CNRS

Gré­goire Millet, phy­sio­lo­giste, pro­fes­seur à l’Université de Lau­sanne

Agnès Flo­rin, pro­fes­seur émé­rite de psy­cho­lo­gie à l’Université de Nantes

Daniel Bley, anthro­po­logue bio­lo­giste, direc­teur de recherche émé­rite au CNRS

Ber­nard Gaillard, psy­cho­logue, pro­fes­seur émé­rite à l’Université de Rennes 2

Soi­zic Noël-Bour­gois, doc­teur en eth­no-anthro­po­lo­gie, infir­mière, membre de l’Académie des Sciences Infir­mières

Farhad Khos­ro­kha­var, pro­fes­seur émé­rite à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales

Jean-Fran­çois Dhôte, fores­tier, direc­teur de recherches à l’INRAE

Richard Fra­cko­wiak, neu­ro­logue, pro­fes­seur émé­rite à l’University Col­lege of Lon­don

Serge Dufou­lon, pro­fes­seur de socio­lo­gie à l’U­ni­ver­si­té Gre­noble Alpes

Michel Koe­bel, pro­fes­seur de socio­lo­gie à l’université de Stras­bourg

Rémy Mar­chal, pro­fes­seur des uni­ver­si­tés à l’École Natio­nale Supé­rieure d’Arts et Métiers

Jean-Fran­çois Bayart, pro­fes­seur de science poli­tique à l’I­HEID

Marie-José Minas­sian, phi­lo­sophe, ensei­gnante émé­rite à l’Université Paris 8

Domi­nique Pécaud, pro­fes­seur de socio­lo­gie à l’Université de Nantes

Fré­dé­ric Barbe, maître de confé­rences à l’École Natio­nale Supé­rieure d’Architecture

Chris­to­pher Poll­mann, pro­fes­seur de droit public à l’Université de Lor­raine

Pas­cal Roman, pro­fes­seur de psy­cho­lo­gie à l’Université de Lau­sanne

Oli­vier Esteves, pro­fes­seur de civi­li­sa­tion anglaise à l’Université de Lille

Dan Fer­rand-Bech­mann, pro­fes­seure hono­raire de socio­lo­gie à l’U­ni­ver­si­té Paris 8

Didier Blanc, pro­fes­seur de droit public à l’Université de Tou­louse

Domi­nique Glay­mann, pro­fes­seur de socio­lo­gie à l’Université d’Evry – Paris Saclay

Ber­na­dette Aubert, maître de confé­rences en droit à l’Université de Poi­tiers

Fabrice Fli­po, pro­fes­seur de phi­lo­so­phie à l’Institut Mines-Tele­com BS

Pierre-Cyrille Haut­coeur, éco­no­miste et his­to­rien, direc­teur d’é­tudes à l’E­HESS

Maryse Esterle, ensei­gnante-cher­cheuse en socio­lo­gie à l’Université d’Artois

Chris­tophe Dar­gere, socio­logue, cher­cheur asso­cié au Centre Max Weber

Anouk Gui­né, pro­fes­seur à l’Université Le Havre Nor­man­die

Guy Cha­pouillié, pro­fes­seur émé­rite à l’École Natio­nale Supé­rieure de l’Audio-Visuel de l’U­ni­ver­si­té de Tou­louse

Didier Bigo, pro­fes­seur de socio­lo­gie à Sciences-Po Paris

Claude Gau­tier, pro­fes­seur de phi­lo­so­phie à l’École Nor­male Supé­rieure de Lyon

Sté­phane Can­té­ro, magis­trat, ensei­gnant à l’Université de Rennes 1

James Masy, maître de confé­rences en sciences de l’é­du­ca­tion à l’Université de Rennes 2

Oli­vier Jean-Marie Chan­traine, pro­fes­seur émé­rite de sciences de l’in­for­ma­tion et la com­mu­ni­ca­tion à l’Université de Lille

Claire Nei­rinck, pro­fes­seur de droit émé­rite à l’Université de Tou­louse 1

Mathieu Dubois, pro­fes­seur d’his­toire à l’u­ni­ver­si­té de Nantes

Marc Roux, pro­fes­seur hono­raire de Zoo­tech­nie à l’AgroSup Dijon

Jérôme Rey­nier, doc­teur en psy­cho­lo­gie sociale, ensei­gnant dans le secon­daire

Chris­tian Pal­loix, pro­fes­seur émé­rite d’économie à l’Université de Picar­die Jules Verne

Arlette Bour­cier-Muc­chiel­li, psy­cho­logue, pro­fes­seur hono­raire à l’Université de Nice

Chris­tophe Lemar­de­lé, doc­teur en his­toire des reli­gions, cher­cheur asso­cié au CNRS

Lucie Jou­vet Legrand, socio-anthro­po­logue, Maî­tresse de confé­rences à l’Université de Franche-Com­té

Michelle Zan­ca­ri­ni-Four­nel, his­to­rienne, pro­fes­seur émé­rite à l’Université de Lyon

Jean-Luc Viaux, pro­fes­seur émé­rite de psy­cho­lo­gie à l’Université de Rouen

Tho­mas Meu­nier, cher­cheur asso­cié au Woods Hole Ocea­no­gra­phic Ins­ti­tu­tion

André Cayol, ensei­gnant-cher­cheur émé­rite à l’U­ni­ver­si­té de Tech­no­lo­gie de Com­piègne

Vio­laine Gué­rin, endo­cri­no­logue et gyné­co­logue

Domi­nique Géraud-Cou­lon, méde­cin réédu­ca­teur

Alexan­dra Hen­rion Caude, géné­ti­cienne, ancienne direc­trice de recherche à l’In­serm

Tama­ra Baron, psy­cho­logue en milieu péni­ten­tiaire

Bru­no Péqui­gnot, pro­fes­seur émé­rite de socio­lo­gie à l’Université Paris Sor­bonne Nou­velle

 

Colette Anné, mathé­ma­ti­cienne, Char­gée de Recherche (CRHC) du CNRS

Jean-Michel de Chai­se­mar­tin, psy­chiatre des hôpi­taux hono­raire

Pas­cal Lar­del­lier, pro­fes­seur de sciences de l’information et de la com­mu­ni­ca­tion à l’Université de Bour­gogne

Michel David, psy­chiatre des hôpi­taux

Michel Claes­sens, pro­fes­seur de com­mu­ni­ca­tion scien­ti­fique, Com­mis­sion euro­péenne et Uni­ver­si­té Libre de Bruxelles

Mar­ta Bar­re­da Gon­za­lez, méde­cin géné­ra­liste, spé­cia­liste en san­té publique

Laurent Bru­naud, pro­fes­seur de chi­rur­gie vis­cé­rale et diges­tive au CHRU de Nan­cy

Pas­cal Men­sah, méde­cin géné­ra­liste

Thier­ry Medyns­ki, méde­cin géné­ra­liste

Syl­vie Laval, psy­chiatre, Rhône

Mathilde Hau­te­reau-Bou­ton­net, pro­fes­seur de droit à Aix-Mar­seille Uni­ver­si­té

Jean-Pierre Letour­neur, méde­cin, hepa­to­gas­troen­te­ro­logue

Béné­dicte Hel­fer, méde­cin, Risques sani­taires majeurs et ges­tion de crise

Jean-Luc Sta­nek, San­té Navale et chi­rur­gien-den­tiste

Anny  Com­bri­chon, psy­chiatre psy­cha­na­lyste, Lyon

Simon Pos­tec, doc­teur en Mathé­ma­tique, pro­fes­seur à l’Institut Natio­nal des Sciences Appli­quées de Rennes

Laurent Sedel, méde­cin, ancien chef de ser­vice en ortho­pé­die à l’hôpital Lari­boi­sière

Jean-Jacques Cou­lon, méde­cin géné­ra­liste et urgen­tiste, Bourges

Pierre Concial­di, cher­cheur en sciences sociales

Xavier Pin, pro­fes­seur de droit pénal à l’université Jean Mou­lin Lyon III

Thier­ry Des­jar­dins, pédo­logue, cher­cheur à L’ins­ti­tut de Recherche pour le Déve­lop­pe­ment (IRD)

Nicole Chau­dière, phar­ma­cienne

Share



Laisser un commentaire