Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

recherche

Décret sur le doctorat : soupçon, déni de compétences et positivisme naïf

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

L’arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre natio­nal de la for­ma­tion et les moda­li­tés condui­sant à la déli­vrance du diplôme natio­nal de doc­to­rat (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032587086&dateTexte=&categorieLien=id) entre en vigueur à comp­ter du 1er sep­tembre 2016 et s’applique à tous les doc­to­rants, qu’ils soient déjà ins­crits ou qu’ils s’inscrivent en pre­mière année de doc­to­rat à la ren­trée.

De l’utilité des sciences humaines et sociales pour celles qui ne le sont pas

Paru dans VRS (La Vie de la recherche scien­ti­fique), n° 399, décembre 2014, pp. 19-­‐20 Sophie et Phi­lippe se ren­contrent au Quar­tier Latin. Amis, ils ne s’étaient pas vus depuis un moment. Phi­lippe est phy­si­cien, et vient d’être recru­té au CNRS. Sophie est doc­to­rante en socio­lo­gie des sciences. Ils vont prendre un pot. Phi­lippe. Alors,

Le métier de chercheur. L’enseignement et les séminaires

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

De nom­breuses idées fausses cir­culent à pro­pos des métiers de la recherche et de l’enseignement supé­rieur. Aux sté­réo­types de la “tour d’ivoire”, du “jar­gon”, et aux cri­tiques sou­vent radi­cales de l’institution uni­ver­si­taire, se mêle par­fois un inquié­tant anti-intel­­lec­­tua­­lisme. Par ailleurs, la pra­tique des cher­cheurs et des uni­ver­si­taires est trop sou­vent pen­sée à tra­vers le cadre

Que la bête meure : mettre fin aux souffrances de l’université

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

Je reposte ici un texte, disons un billet de (mau­vaise) humeur que j’avais écrit pour mon blog per­so en 2013. Peut-être y trou­­ve­­ra-t-il un écho ? En tout cas, ma mau­vaise humeur n’a fait que s’accentuer depuis. Ils sont venus, les bons doc­teurs, eutha­na­sier la bête. S’asseoir sur les ruines fumantes des ins­ti­tu­tions du savoir :

AG de Sauvons La Recherche : this is the end my friends…

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

AG de SLR — 12 octobre 2013 http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article6329 Réso­lu­tion Réunis en AG ce 12/10/2013, les adhé­rents de SLR constatent que depuis la créa­tion de l’association il y a bien­tôt 10 ans, les gou­ver­ne­ments suc­ces­sifs n’ont jamais com­pris que leur poli­tique ruine notre sys­tème d’enseignement supé­rieur et de recherche. Confon­dant décou­verte uni­ver­selle et inno­va­tion com­mer­ciale, assi­mi­lant

Laurent Loty : “Pour l’indisciplinarité”

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

Laurent Loty nous fait le plai­sir de nous envoyer un texte très inté­res­sant sur la notion d’”indisciplinarité”, à laquelle il apporte ses com­pé­tences d’historien des rela­tions entre mots, textes, savoirs et poli­tiques. Ce texte cor­res­pond par­fai­te­ment aux inter­ro­ga­tions qui nous motivent ici. La réfé­rence exacte du texte est la sui­vante : Loty, Laurent. « Pour l’indisciplinarité », The

Numérisation et mise en ligne de la revue Labo Contestation

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

Nous sommes heu­reux de vous annon­cer la numé­ri­sa­tion com­plète ain­si que la mise en ligne du cor­pus de la revue “Labo Contes­ta­tion”, revue contes­ta­taire lyon­naise réa­li­sée par des cher­cheurs entre 1970 et 1973, et dont l’objectif était de réa­li­ser une cri­tique des condi­tions de pro­duc­tion de la science et une ana­lyse des rap­ports de domi­na­tion

Sauvons La Recherche : pétitions contre les mensonges gouvernementaux sur la recherche et le supérieur, et pour soutenir les précaires de l’ENS

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

Sau­vons La Recherche pro­pose deux péti­tions à signer : — L’une pour exi­ger que cessent les men­songes d’état sur la recherche et l’enseignement supé­rieur : http://sauvonslarecherche.fr/spip.php?article3433 — L’autre pour sou­te­nir les pré­caires de l’École nor­male supé­rieure en grève depuis plu­sieurs mois, et sou­te­nus par des élèves et ensei­gnants de l’ENS, face à une direc­tion qui

Egypte : Le Monde relaie, sans les vérifier, les erreurs du Quai d’Orsay à propos d’un prétendu “devoir de réserve” des chercheurs

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

Dans un article du 05.02.11 inti­tu­lé “Les cher­cheurs fran­çais som­més d’être dis­crets”, la rédac­tion du Monde relaie les pro­pos de Ber­nard Valé­ro, porte-parole du Quai d’Orsay. On y lit que les cher­cheurs fonc­tion­naires seraient “astreints à une obli­ga­tion de réserve” : Le Quai d’Orsay a deman­dé aux spé­cia­listes fran­çais de l’Egypte pré­sents sur place de

Les évaluateurs de l’AERES sont-ils des « pairs » ?

Réflexions sur le débat à l’EHESS sur le thème « L’AERES et après ? » Par Michel Bar­thé­lé­my, Socio­logue, Cnrs Le pre­mier des « Grands Débats de l’EHESS » à s’inscrire dans le pro­lon­ge­ment de l’opération « Chan­geons le pro­gramme » s’est tenu le 25 mars 2009. Il a pré­sen­té un ensemble de témoi­gnages, de

Articles plus anciens››