Menu
Catégorie
Cours et séminaires hors les murs (labo C2SO et Masters Sciences de l’Information et de la Communication, ENS-LSH): le lundi 16 mars 09
12 mars 2009 Varia
Share
Print Friendly, PDF & Email

La pro­chaine et der­nière séance du sémi­naire  “Dis­po­si­tifs, pra­tiques et publics de la culture et du savoir : musées, biblio­thèques, médias et réseaux” aura lieu le lun­di 16 mars de 14h à 16h  à la Gale­rie Mathieu, 45 rue Bur­deau, métro Hôtel de Ville ou Croix Paquet.
Igor Babou inter­vien­dra  sur  un site de conser­va­tion ins­crit au Patri­moine mon­dial de l’hu­ma­ni­té en Argen­tine sur le thème : “Rap­ports homme-nature et ges­tion poli­tique des savoirs”.

Résu­mé :

La ratio­na­li­té dont la moder­ni­té a héri­té des Lumières est une concep­tion contra­dic­toire du rap­port à la nature, aux choses et aux êtres : son ambi­tion était d’émanciper l’homme des forces de la nature et de le libé­rer des pou­voirs tota­li­taires, mais elle n’a pu le faire – quand elle l’a fait – qu’en dis­po­sant de la nature et des hommes à son gré, et en se trans­for­mant en un nou­veau dogme, celui du Pro­grès tech­nique et scien­ti­fique. Aujourd’hui, la nature est donc gérée : tra­vaillée, poli­ti­que­ment admi­nis­trée, et sou­mise à l’évaluation scien­ti­fique. C’est pour­tant dans ce contexte que nous nous apprê­tons à affron­ter des pro­blèmes envi­ron­ne­men­taux inédits et très pré­oc­cu­pants.

On explo­re­ra cette contra­dic­tion à par­tir d’un tra­vail eth­no­gra­phique réa­li­sé dans un parc natu­rel en Pata­go­nie argen­tine, clas­sé au patri­moine mon­dial de l’Unesco : la Penin­su­la Val­dés. On décri­ra cer­taines carac­té­ris­tiques « modernes » de la rela­tion entre l’homme et la nature, les repré­sen­ta­tions sociales qui s’y arti­culent et  on mon­tre­ra que la nature n’est pas seule­ment l’arrière plan neutre sur lequel se pro­jet­te­raient les actions humaines : elle impose éga­le­ment sa dyna­mique aux orga­ni­sa­tions humaines.

Share



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté poster un commentaire.

*