Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Flux RSS

Varia

Il a aboli la peine de mort du Droit du Travail

Robert BADINTER est un grand bour­geois, étroi­te­ment lié aux milieux éco­no­miques qui dominent notre vie publique, régime après régime, depuis Fran­çois GUIZOT qui avait convié tous les Fran­çais à s’enrichir. Mais on ne peut oublier qu’il fut aus­si un grand avo­cat et celui qui fit adop­ter par l’Assemblée Natio­nale, le 9 octobre 1981, l’abolition de

Solutions « politiquement sensibles »

Oh !, que c’est joli­ment dit ! Ce que notre époque lais­se­ra aux géné­ra­tions futures, ce ne sont pas sur­tout des inno­va­tions tech­no­lo­giques, des décou­vertes scien­ti­fiques repous­sant bien plus loin le mur de l’ignorance, dans la struc­ture de la matière, dans la com­pré­hen­sion de la bio­lo­gie, ou dans l’exploration de l’univers nous per­met­tant de com­prendre

La Francesina qui rêvait de danser

Il y a quelques mois, j’avais par­lé du spec­tacle de Vene­ra BATTIATO, qui nous fai­sait par­ta­ger le mélange des cultures d’une famille sici­lienne venue s’installer à Joeuf en Lor­raine à l’époque où les hauts-four­­neaux fumaient jour et nuit et avaient besoin de main d’œuvre ( https://blogs.mediapart.fr/jean-paul-bourges/blog/110415/dehors-c-etait-la-france-dedans-c-etait-la-sicile ). Ita­lienne en France, on l’ap­pe­lait “La Fran­ce­si­na” en

Bon, c’est très sérieux pour de l’indiscipline dis-donc…

(Je plai­sante, c’est fort inté­res­sant ce qu’on y lit) Enchan­té, vrai­ment. Les ques­tions que l’on peut se poser sur le pro­grès m’in­té­ressent, notam­ment celles qui ne pro­gressent pas. L’in­dis­ci­pline est jus­te­ment une acti­vi­té sans pro­gres­sion. Comme elle ne peut se conce­voir que comme une per­pé­tuelle remise en ques­tion de tout ce qui existe, les accep­ter,

Les cris du marché/les deux poissonniers

Avec un clin d’oeil à Clé­ment Jane­quin (“Les cris de Paris”) et un autre à Ber­tolt Brecht qui, dans “L’a­chat du cuivre” défen­dait l’i­dée que le dra­ma­turge ait à s’in­té­res­ser au théâtre tel qu’il existe dans la vie ordi­naire, tel qu’il est pra­ti­qué sans sou­ci de spec­tacle pour le spec­tacle, je vous invite à décou­vrir

GATTAZ est content : les Iraniens font les 3 x 8

Des esprits cha­grins, des indi­vi­dus enne­mis du pro­grès, des mau­vais Fran­çais … ne sautent pas de joie en consta­tant que le Gou­ver­ne­ment fran­çais est en train d’écrire de nou­velles « Lettres per­sanes » sous forme de bons de com­mande que les mol­lahs se pré­parent à signer à de nom­breuses entre­prises de notre beau pays. Pierre

Livres

Les derniers articles par Larbi benBelkacem (tout voir)

Cer­tains, et j’en connais, ont des livres de che­vet. Je n’en ai pas. Mais j’ai des livres de petit déjeu­ner, cor­nés, tachés de beurre (demi-sel) ou de café. Cer­tains matins, je n’en lis qu’une phrase, au hasard, et je machouille ma bou­chée en retour­nant cette phrase sans cesse dans les brumes du réveil. D’autres fois,

« Demain on rasera gratis … »

Connais­sant ma phy­sio­no­mie, vous pou­vez vous dou­ter que ce genre de pro­messe me laisse de marbre … ou même un peu hos­tile. Raser gra­tis c’est, hélas, l’effet de l’affolement de Fran­çois HOLLANDE devant le spectre d’un échec de la révi­sion consti­tu­tion­nelle qu’il avait ima­gi­née pour sor­tir en pole-posi­­tion des essais offi­ciels de la grande course

« Un sondage approuverait la torture »

Lors de ses vœux à la presse, jeu­di 14 jan­vier, Mar­tine AUBRY a expri­mé d’une façon extrê­me­ment claire son oppo­si­tion à la déchéance de natio­na­li­té pour les bina­tio­naux. Inutile de reve­nir sur les expli­ca­tions qu’elle a don­nées … ce sont celles de tous ceux qui n’acceptent pas ce pro­jet. Mais elle a pous­sé plus loin

MANAGEMENT

Le koa­la atten­drit les enfants d’Occident, mais le mar­ché est encom­bré de peluches. Il faut faire le maxi­mum pour impli­quer les employés dans notre affaire. Le ministre de la défense éga­le­ment. Les employés résistent au chan­ge­ment, voi­là pour­quoi nos résul­tats stag­nent! Nul ne sait où aller le pre­mier, mais vas‑y: per­sonne ne fera de pro­blème…

Articles plus anciens›› ‹‹Articles plus récents