Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Profiter des soldes… pour manifester quand même


Share
Print Friendly, PDF & Email

J’ai une idée que je mets en vitesse pour le moment car je ne peux pas res­ter au mail aujourd’hui. Oli­vier Allegre com­mu­ni­ty mana­ger à Paris 7, fai­sait remar­quer qu’on inter­di­sait les ras­sem­ble­ments et mani­fes­ta­tions mais que c’était une semaine de soldes.
Et si on fai­sait un petit pan­neau et qu’on allait tous dans les maga­sins pour les soldes, pour­rir les queues avec nos petits pan­neaux à la main, où on écri­rait : ” je me joins à cette mani­fes­ta­tion pour…” pour le cli­mat, pour les vic­times des atten­tats, pour un chan­ge­ment de socié­té, etc etc, il fau­drait faire une liste, et on pro­po­se­rait des petits pan­neaux aux ache­teurs?




  • 16 réponses “Profiter des soldes… pour manifester quand même”

    1. Igor Babou 27 novembre 2015 à 14 h 54 min

      Idée géniale ! 😆

      Dom­mage que je sois à 10000 km de la France en ce moment…

      • Joëlle Le Marec 27 novembre 2015 à 16 h 12 min

        Je vou­drais essayer de sus­ci­ter une action et des réac­tions, je ne sais pas si j’ai choi­si le meilleur for­mat pour pro­po­ser cette idée. Help!

    2. Igor Babou 27 novembre 2015 à 16 h 16 min

      Peut-être en chan­geant le titre de ton billet : pro­fi­ter des soldes… pour mani­fes­ter. Ou mieux : les soldes contre l’état d’urgence ! Et puis, dif­fuse ton idée un peu par­tout, éven­tuel­le­ment avec ton col­lègue com­mu­ni­ty mana­ger qui doit avoir des moyens tech­niques de la pro­mou­voir. Sinon, faut aus­si attendre que les gens per­cutent : les idées d’agit prop ne prennent pas for­cé­ment immé­dia­te­ment, et en ce moment, les gens sont sans doute un peu téta­ni­sés.

      • Igor Babou 27 novembre 2015 à 21 h 39 min

        Et hop, Joëlle, je t’ai concoc­té une image en N&B, facile à impri­mer en A4, qui per­met dans la par­tie blanche du bas d’inscrire à la main la rai­son de sa mani­fes­ta­tion. J’ai repris un let­trage proche du “je suis Char­lie”, his­toire d’être un peu dans le ton du  ras­sem­ble­ment, même si je sais bien que les avis étaient par­ta­gés autour de cette récup poli­ti­cienne. Mais ici, je fais dans l’efficacité immé­diate et dans le slo­gan. A cha­cun, si envie et affi­ni­tés, de s’approprier cette image.

        Plus un lien vers l’image en A4 : http://www.indiscipline.fr/documents/democratie-en-soldes-A4.jpg

        Et un lien vers le fichier psd modi­fiable sous Pho­to­hop : démo­cra­tie en soldes

        • Joëlle Le Marec 28 novembre 2015 à 0 h 27 min

          Mer­ci Igor c’est for­mi­dable, cette année j’aime les soldes. Je repen­sais aux actions d’Anthanas Mockus à la mai­rie de Bogo­ta il il a quelques années, très pré­oc­cu­pé de l’espace com­mun dans une ville dif­fi­cile à vivre. Une des trou­vailles de son bureau des idées était un petit pan­neau qui per­met­tait aux habi­tants de réagir à des choses sans avoir à trop s’engager dans des inter­pel­la­tions, avec un code pour signa­ler : je ne suis pas d’accord, par exemple. D

        • 28 novembre 2015 à 11 h 51 min

          Bon­jour les amis,

          Je trouve le slo­gan et l’action excel­lents. Mais, sauf erreur de ma part, les soldes d’hiver com­mencent offi­ciel­le­ment le 6 jan­vier. Action à relan­cer dans un mois?

          • Igor Babou 28 novembre 2015 à 11 h 55 min

            Ah, bien vu ! Ca laisse le temps de pré­pa­rer et de dif­fu­ser l’idée, si rien ne change d’ici là. A moins que Joëlle ait repé­ré un autre type de soldes ?

    3. 28 novembre 2015 à 11 h 07 min

      Variante de la même idée.Cette après-midi, à Lille, l’appel à mani­fes­ter a été rem­pla­cé par un appel à se dis­per­ser. Tous à la dis­per­sion dans le centre-ville !

       

       

       

      • Igor Babou 28 novembre 2015 à 11 h 49 min

        Super idée aus­si ! Il faut ridi­cu­li­ser le pou­voir en place, car il est ridi­cule.

      • 28 novembre 2015 à 12 h 09 min

        Oui, des appels à la “dis­per­sion per­ma­nente”. Slo­gan : “Contre l’interdiction de mani­fes­ter, dis­per­sez-vous!”. Ne pas faire masse, mais faire rhi­zome, faire “mul­ti­tude” sur de grands espaces, appa­raître, dis­pa­raître et ré-appa­raître en un autre lieu. Il fau­drait tra­vailler le concept, ses moda­li­tés de mise en oeuvre et ensuite les moyens de le dif­fu­ser lar­ge­ment. Dis­sé­mi­ner le concept au point que “dis­per­sion” devienne syno­nyme de mani­fes­ta­tion.

        • Igor Babou 28 novembre 2015 à 12 h 24 min

          Hé hé… on en a déjà par­lé (et ça a été fait) il y a long­temps ici. Mais c’était lié aux milieux de la tech­no.

          • Joëlle Le Marec 28 novembre 2015 à 12 h 37 min

            Oui la Nuit des Meutes que tu avais orga­ni­sée Igor, il y a énor­mé­ment de choses à en tirer, c’était quelque chose qui a comp­té pour tous ceux qui ont par­ti­ci­pé à cette nuée d’initiatives simul­ta­nées. Pour les soldes je croyais qu’il y avait une cette semaine, car il y avait pas mal de pub et d’appels à consom­mer ven­dre­di, le black fri­day, ça ne s’invente pas. Ok fai­sons plu­sieurs choses, dis­per­sion, soldes. C’est une manière je pense non pas d’agir au sens propre du terme, mais de nous habi­tuer sans cesse, nous et les étu­diants par exemple, à habi­ter plus nos espaces qui nous sont constam­ment dis­pu­tés par le com­merce et désor­mais le pou­voir au sens le plus clas­sique.

            • Igor Babou 28 novembre 2015 à 12 h 54 min

              Disons que j’avais fait par­tie des gens impli­qués, mais je n’ai rien orga­ni­sé : c’était col­lec­tif, et secret (donc, pas de nom affi­ché, juste des ano­nymes). 🙂

              Mais c’est vrai que le prin­cipe avait été fon­da­teur pour pas mal de monde. Par la suite “on” avait réus­si à réunir 12000 de per­sonnes à Paris (chiffres qui nous avaient été don­nés sur place par la police), pour une mani­fes­ta­tion, sans aucune média­ti­sa­tion ni l’aide d’aucun syn­di­cat : ça aus­si “on” pou­vait en être fiers. Le tout sans aucune volon­té de valo­ri­ser le truc, ni de mettre qui que ce soit en avant, comme orga­ni­sa­teur.

              C’était le “Kar­na­ge­val”. Il y a des tas de vidéos en ligne de cette manif de 2005. Celle là n’est pas de moi, mais d’un col­lec­tif. C’est juste leur vision du truc, mais ça donne une idée du monde : http://www.dailymotion.com/video/x4ii1x_karnageval-hard-tekno-clip-video-tt_music

              Si les milieux intel­los et mili­tants pou­vaient s’appuyer sur ces exemples, issus du monde de la culture alter­na­tive, pour avan­cer, ça serait bien par­fois.

    4. VICTORIA ABRAHAM
      1 décembre 2015 à 0 h 29 min

      Je viens d’avoir une idée: “Démo­cra­tie pour tous à noël” sous les sapins et dans les cadeaux? Je crois que je vais suivre cette idée pour rire un peu au repas sou­vent très ani­més en débats.

      • 5 décembre 2015 à 19 h 45 min

        Excel­lente idée. Je la com­plète un peu : assor­tir le cadeau “Démo­cra­tie” d’un abon­ne­ment (gra­tuit) à Indiscipline.“Démocratie pour tous à Noël + Lisez Indis­ci­pline et deve­nez indis­ci­pli­nés!”. Les enfant vont ado­rer.

        • VICTORIA ABRAHAM
          19 décembre 2015 à 18 h 10 min

          J’aime  cette idée sup­plé­men­taire. Je ne serais pas avec ma fille mais dans les cadeaux pour ses cou­sines, j’ai glis­sé dans chaque paquet sur une carte: “Démo­cra­tie pour tous, droit de se ras­sem­bler pour tous; état d’urgence, empié­te­ment sur les liber­tés des citoyens. Démo­cra­tie en solde à par­tir du mer­cre­di 6 décembre! Faites pas­ser le mes­sage”. Je ne serais pas pré­sente mais je me réjouis d’avance de mes trou­vailles!

    Laisser un commentaire