Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

shs

Sciences sociales, sciences critiques : “La connaissance libère”

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

Voi­ci une publi­ca­tion, que je n’ai pas encore pu lire, mais dont la simple exis­tence et le titre doivent nous aler­ter sur le désastre en cours à l’université en ce qui concerne les sciences sociales (et au delà, les sciences humaines, lit­té­raires, et les langues). L’association Champ Libre (http://www.champlibre.org/), à l’origine de cette publi­ca­tion, a

L’excellence n’est ni réactionnaire, ni progressiste; elle est tout simplement fasciste

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

L’excellence, comme mesure de la per­for­mance de toute science, n’est ni réac­tion­naire, ni pro­gres­siste; elle est tout sim­ple­ment : fas­ciste; car le fas­cisme, ce n’est pas d’empêcher de dire, c’est d’obliger à dire. (Libre­ment ins­pi­ré par un texte fameux de Roland Barthes). Cette maxime, pas­tiche d’une célèbre leçon de Roland Barthes au Col­lège de France,

La marchandisation du savoir au quotidien : comment la novlangue manageriale remplace progressivement les normes scientifiques

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

Aujourd’hui, j’ai reçu cette magni­fique défi­ni­tion des dif­fé­rentes rubriques de l’animation scien­ti­fique dans un mai envoyé par notre admi­nis­tra­tion de la recherche à tous ses per­son­nels : “Rap­pe­lons qu’un col­loque n’est pas une jour­née d’études ou un sémi­naire. Un col­loque a une ampleur natio­nale ou inter­na­tio­nale ; les jour­nées d’études et les sémi­naires sont des

Note de lecture à propos d’une introduction à l’oeuvre de Mauss

Camille TAROT, Socio­lo­gie et anthro­po­lo­gie de Mar­cel Mauss. Paris, Éd. La Décou­verte, coll. Repères, 2003, 123 p. Le thème du don, asso­cié au nom de Mauss, connaît le même mal­heu­reux des­tin que le thème de l’espace public asso­cié au nom d’Habermas : une pen­sée lar­ge­ment mécon­nue, réduite à un cli­ché qui annule le besoin d’aller

Projet d’Institut autonome des sciences humaines et sociales

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

Pour une struc­ture d’enseignement et de recherche cohé­rente Par Igor Babou , Joëlle Le Marec Ce texte est en cours de rédac­tion : il s’inscrit dans une réflexion en cours. Les avis exté­rieurs sont les bien­ve­nus ! L’enseignement supé­rieur et la recherche en sciences humaines et sociales tra­versent actuel­le­ment une crise très pro­fonde. Fon­da­men­ta­le­ment, cette

Nova Atlantis : Manifeste pour une utopie baconienne en sciences humaines et sociales

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou

Babou, Igor et Le Marec, Joëlle, « Nova Atlan­tis — Mani­feste pour une uto­pie baco­nienne en sciences humaines et sociales », Alliage n°47, Anais Edi­tions, 2001, p. 3–10. Croyons-nous encore à la pos­si­bi­li­té d’un tra­vail col­lec­tif en sciences humaines et sociales ? Certes, les réseaux, axes thé­ma­tiques, grou­pe­ments de recherche, et autres groupes d’études, ne