Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Je relaie une initiative de Jo’Z, qui aide les réfugiés à Dunkerque (Grande-Synthe)


Je relaie ici le texte de Joëlle Philibert (qui porte le même prénom que moi)

Le 23 et 24 janvier, j’étais à Grande-Synthe pour apporter des habits chauds dans le camp de réfugiés. J’ai profité pour voir les besoins de ces personnes qui survivent dans des conditions inhumaines!

Grande-Synthe ce n’est pas en Afrique, Grande-Synthe c’est une banlieue résidentielle à côté de Dunkerque en France, en Europe! Continent dit civilisé.

A Grande-synthé aujourd’hui, à côté du Jardiland on peut voir la misère… la vraie. Malheureusement les besoins sont grands! Actuellement les Maire promet un camps avec 500 tentes chauffées pour début février. (je ne parle pas de Calais) Promesses, systèmes lents… organisation très lente… La machine d’état n’arrive pas à gérer la misère que les guerres ont provoquées. Et même, on peut ressentir comme un manque de volonté qui est très violent.Beaucoup de bénévoles (anglais, allemands, Neerlandais, belges, suisses etc) viennent d’eux-mêmes apporter habits, couvertures à ces familles, ces enfants, ces femmes et ces hommes qui dorment sous des bâches, sur des cartons dans la boue! La boue! La coordination est chaotique et les ONG ne brillent pas par leurs compétences à part quelques exceptions « Emmaüs MSF-Dunkerque et le maire de Grande-Synthe ». mais Tous sont dépassés!

La communication entre tous les parties n’est pas au point.

Les réfugiés sont des personnes cultivées qui ont fuit la mort qui les encerclait… cette mort s’appelle dictature, s’appelle extrémistes, s’appelle EI, s’appelle Daesh, s’appelle vendeurs d’armes…. dans leurs pays, la Syrie, l’Iran, l’Irak, l’Afghanistan, l’Érythrée … Ces personnes ont une existence, des compétences! Mais on ne cherche pas à les utiliser… Un lieu de vie (style yourte) pourrait aider à la communication entre locaux et réfugiés.Après avoir parcouru l’Europe, et être allée dans 3 camps de réfugiés, il est évident pour moi que je peux aller aider concrètement sur le terrain mais pour ça j’aurais besoin de votre aide.Je repars avec ma maman du 17-21 février, dans l’espoir que les tentes chauffées soient installées. D’ici là je vais prendre contact avec quelques autorités et associations de la région et aménerait ce qu’il y a besoin pour ces personnes. Dialoguer aussi avec les autorités et les associations pour créer une meilleure communication entre eux, un lieu de vie. Créer si le faut avec d’autres bénévoles une structure de gestion du camp.

Faire participer les réfugiés en leur donnant des moyens! commençant par des sacs poubelle pour nettoyer et des poubelles. Oui autour du camp dan la ville de Grande-Synthe aucune benne.ce n’est pas respectueux ni pour les réfugiés, ni pour les locaux qui doivent en avoir marre)

Sachez qu’à aucun moment je me suis sentie en danger auprès des réfugiés, toujours respectée en tant que femme, en tant que personne handicapée, en tant qu’humaine!

Il connaissent la valeur de la vie. La respecte! et comme le sourire est contagieux autant que l’espoir voilà ce que je souhaite amener; Des solutions, de la communication et juste de quoi vivre sans survivre car nous sommes tous sur la même terre!

Je collabore toujours avec www.humansnation.ch

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-joelle-philibert




  • Mots clés : ,

    2 réponses “Je relaie une initiative de Jo’Z, qui aide les réfugiés à Dunkerque (Grande-Synthe)”

    1. Photo du profil de Jean-Paul Bourgès 1 février 2016 à 9 h 51 min

      C’est fait, Joëlle.

    2. Igor Babou 1 février 2016 à 15 h 23 min

      Pareil. Merci Joëlle pour ce lien.

    Laisser un commentaire