Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Je relaie une initiative de Jo’Z, qui aide les réfugiés à Dunkerque (Grande-Synthe)


Share
Print Friendly, PDF & Email

Je relaie ici le texte de Joëlle Phi­li­bert (qui porte le même pré­nom que moi)

Le 23 et 24 jan­vier, j’étais à Grande-Synthe pour appor­ter des habits chauds dans le camp de réfu­giés. J’ai pro­fi­té pour voir les besoins de ces per­sonnes qui sur­vivent dans des condi­tions inhu­maines!

Grande-Synthe ce n’est pas en Afrique, Grande-Synthe c’est une ban­lieue rési­den­tielle à côté de Dun­kerque en France, en Europe! Conti­nent dit civi­li­sé.

A Grande-syn­thé aujourd’hui, à côté du Jar­di­land on peut voir la misère… la vraie. Mal­heu­reu­se­ment les besoins sont grands! Actuel­le­ment les Maire pro­met un camps avec 500 tentes chauf­fées pour début février. (je ne parle pas de Calais) Pro­messes, sys­tèmes lents… orga­ni­sa­tion très lente… La machine d’état n’arrive pas à gérer la misère que les guerres ont pro­vo­quées. Et même, on peut res­sen­tir comme un manque de volon­té qui est très violent.Beaucoup de béné­voles (anglais, alle­mands, Neer­lan­dais, belges, suisses etc) viennent d’eux-mêmes appor­ter habits, cou­ver­tures à ces familles, ces enfants, ces femmes et ces hommes qui dorment sous des bâches, sur des car­tons dans la boue! La boue! La coor­di­na­tion est chao­tique et les ONG ne brillent pas par leurs com­pé­tences à part quelques excep­tions “Emmaüs MSF-Dun­kerque et le maire de Grande-Synthe”. mais Tous sont dépas­sés!

La com­mu­ni­ca­tion entre tous les par­ties n’est pas au point.

Les réfu­giés sont des per­sonnes culti­vées qui ont fuit la mort qui les encer­clait… cette mort s’appelle dic­ta­ture, s’appelle extré­mistes, s’appelle EI, s’appelle Daesh, s’appelle ven­deurs d’armes.… dans leurs pays, la Syrie, l’Iran, l’Irak, l’Afghanistan, l’Érythrée … Ces per­sonnes ont une exis­tence, des com­pé­tences! Mais on ne cherche pas à les uti­li­ser… Un lieu de vie (style yourte) pour­rait aider à la com­mu­ni­ca­tion entre locaux et réfugiés.Après avoir par­cou­ru l’Europe, et être allée dans 3 camps de réfu­giés, il est évident pour moi que je peux aller aider concrè­te­ment sur le ter­rain mais pour ça j’aurais besoin de votre aide.Je repars avec ma maman du 17–21 février, dans l’espoir que les tentes chauf­fées soient ins­tal­lées. D’ici là je vais prendre contact avec quelques auto­ri­tés et asso­cia­tions de la région et amé­ne­rait ce qu’il y a besoin pour ces per­sonnes. Dia­lo­guer aus­si avec les auto­ri­tés et les asso­cia­tions pour créer une meilleure com­mu­ni­ca­tion entre eux, un lieu de vie. Créer si le faut avec d’autres béné­voles une struc­ture de ges­tion du camp.

Faire par­ti­ci­per les réfu­giés en leur don­nant des moyens! com­men­çant par des sacs pou­belle pour net­toyer et des pou­belles. Oui autour du camp dan la ville de Grande-Synthe aucune benne.ce n’est pas res­pec­tueux ni pour les réfu­giés, ni pour les locaux qui doivent en avoir marre)

Sachez qu’à aucun moment je me suis sen­tie en dan­ger auprès des réfu­giés, tou­jours res­pec­tée en tant que femme, en tant que per­sonne han­di­ca­pée, en tant qu’humaine!

Il connaissent la valeur de la vie. La res­pecte! et comme le sou­rire est conta­gieux autant que l’espoir voi­là ce que je sou­haite ame­ner; Des solu­tions, de la com­mu­ni­ca­tion et juste de quoi vivre sans sur­vivre car nous sommes tous sur la même terre!

Je col­la­bore tou­jours avec www.humansnation.ch

Ici vous pou­vez direc­te­ment et en un clic, par­ti­ci­per à cette cagnotte.

https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-joelle-philibert




  • Mots clés : ,

    2 réponses “Je relaie une initiative de Jo’Z, qui aide les réfugiés à Dunkerque (Grande-Synthe)”

    1. 1 février 2016 à 9 h 51 min

      C’est fait, Joëlle.

    2. Igor Babou 1 février 2016 à 15 h 23 min

      Pareil. Mer­ci Joëlle pour ce lien.

    Laisser un commentaire