Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Il est « fier de nous » … le sommes-nous de lui ?


Share
Print Friendly, PDF & Email

Fran­çois HOLLANDE aurait fait un mer­veilleux Pré­sident … sous la IIIème Répu­blique.
Il est magni­fi­que­ment bien fait pour l’un des grands rôles du réper­toire de la comé­die poli­tique : la com­mé­mo­ra­tion, l’indignation popu­laire incar­née dans le bou­clier mira­cu­leux qui se dresse entre le dan­ger exté­rieur et nos conci­toyens.
Mâchoires ser­rées au-des­sus des bajoues pour expri­mer la force de sa réso­lu­tion, sour­cils fron­cés et tom­bant pour bien signi­fier l’empathie avec les vic­times, il ne lui reste plus qu’à inven­ter quelques fortes paroles comme « Que d’eau, que d’eau » ou « C’est vous le Nègre … eh bien conti­nuez », pour s’installer défi­ni­ti­ve­ment au côté du Maré­chal de MAC MAHON dans les clowns his­to­riques.
Son « Je suis fier de vous … » a, recon­nais­sons-le, sub­stan­tiel­le­ment renou­ve­lé le genre. Jamais un Pré­sident de la Répu­blique n’avait osé dire aux Fran­çais que, jusque-là, il n’était pas fier, c’est-à-dire satis­fait, de l’attitude de ses conci­toyens.
C’est cepen­dant très sym­pa­thique de nous dire sa fier­té … mais il semble lui avoir tota­le­ment échap­pé que la réus­site du Pré­sident de la Répu­blique dans le man­dat qui lui a été confié, ne se mesure pas à la fier­té qu’il éprouve, mais à celle que nous res­sen­tons … ou ne res­sen­tons pas, du fait de son action.
Et, là, nous sommes vrai­ment très très loin de cette béa­ti­tude qui nous enva­hi­rait si nous étions fiers de lui et de l’équipe qu’il a ras­sem­blée autour de lui.
L’économie et son coro­laire, le taux de chô­mage, sont tou­jours à la recherche de la fameuse « inflexion ».
La COP21, que Fran­çois HOLLANDE et Laurent FABIUS nous ont sur-ven­due, n’aura aucun autre résul­tat que le fait de savoir qu’un consen­sus indo­lore s’est consti­tué pour affir­mer qu’il fau­drait limi­ter la hausse des tem­pé­ra­tures à 2 °C (Quel exploit !!!).
Il s’est auto-pro­cla­mé « Le pre­mier obs­tacle à l’extension du ter­ro­risme de Daesh », mais il conti­nue d’entretenir avec le roi d’Arabie saou­dite des rap­ports très étroits, en leur ven­dant des armes … alors que l’Arabie saou­dite applique les mêmes prin­cipes reli­gieux, codi­fiés dans le Wah­ha­bisme.
Mais last but not least, s’inclinant dans ce que nous racontent les son­dages, il a oublié ses pro­pos hos­tiles quand Nico­las SARKOZY vou­lait ins­tal­ler la pos­si­bi­li­té de révo­quer la natio­na­li­té des bi natio­naux … afin de se cou­ler à sa place dans le lit du Front Natio­nal. Son père, Georges HOLLANDE, un méde­cin d’extrême-droite sou­te­nant l’OAS, serait sûre­ment fier de voir son fils rejoindre ses opi­nions.
Mais rien de cela ne nous rend fier de lui … et il a tort de pen­ser que l’anguille est le pois­son pré­fé­ré des Fran­çais.
Jean-Paul BOURGÈS 1er jan­vier 2016




  • 7 réponses “Il est « fier de nous » … le sommes-nous de lui ?”

    1. Al Ceste
      1 janvier 2016 à 9 h 35 min

      Fier d’avoir pro­pa­gé la trouille, la méfiance, le rejet. D’avoir aveu­glé le peuple sur ses renie­ments.

      • 1 janvier 2016 à 10 h 30 min

        Il confond, en effet, “être fier de …” et “bien rigo­ler de nous avoir fait prendre des ves­sies pour des lan­ternes”.

        Les infos parues ces der­niers jours sur “la fusillade de Saint Denis” jettent un éclai­rage bien dif­fé­rent de cette scène, où Ber­nard CAZENEUVE a joué le chef de guerre venant, au péril de sa vie, ins­pec­ter le front … alors qu’on sait main­te­nant que les ter­ro­ristes n’avaient qu’un pis­to­let … dont ils n’ont pas même usé.

        Il n’y a vrai­ment pas de quoi être fier !

    2. 1 janvier 2016 à 11 h 24 min

      Conti­nuons à élire des bour­geois avides et cupides, et allons voir ensemble à quelle pro­fon­deur l’indignité peut aller.

      • 1 janvier 2016 à 20 h 29 min

        Lar­bi, ces hommes sont, en effet, tels que tu les défi­nis. Mais, plus fon­da­men­ta­le­ment, ce qui est en cause c’est bien le sys­tème qui sélec­tionne des gens comme cela et leur per­met de s’épanouir de façon inso­lente.

    3. Al Ceste
      1 janvier 2016 à 14 h 02 min

      Il a beau être pré­sident de la Répu­blique et avoir une armée de com­mu­ni­cants à sa botte, il emploie « fier » à tort, car il devrait dire « content »*

      On ne peut être fier que de ce qu’on a fait de bien. Ma fille, le jour où on fêtait au res­tau­rant son suc­cès à un exa­men, me deman­da si j’étais fier d’elle. Non, ma N…, c’est à toi d’être fière car c’est toi qui as sué sans et eau pour obte­nir ce résul­tat. Non, mais je suis content pour toi !

      * En fait, il n’est même pas content d’eux, il est juste content de les rou­ler dans la farine avec une rare constance.

    Laisser un commentaire