Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Halte au feu


Share
Print Friendly, PDF & Email

Depuis des décen­nies, nous savons bien que l’Europe dans son ensemble suit assez vite les modes amé­ri­caines.

Dans le domaine poli­tique, n’est-ce pas des USA que nous est venu le recours à des élec­tions pri­maires, aux­quelles les grands par­tis semblent désor­mais dans l’obligation de recou­rir pour dési­gner leurs « cham­pions » ?

Comme ces mœurs ne nous sont pas encore très fami­lières, cha­cun tente chez nous de les bidon­ner … mais non, de les adap­ter à notre génie natio­nal. Un Pré­sident sor­tant doit-il y être sou­mis ? Quelle date choi­sir ? Quel corps élec­to­ral rete­nir ? (Juste les mili­tants disent les proches de Nico­las SARKOZY qui a repris le contrôle de l’UMP dans ce but ; l’ensemble des élec­teurs se décla­rant de droite et du centre pro­clament les jup­péistes).

L’échéance de 2017 nous pro­met la des­cente d’une marche de plus dans la digni­té du débat poli­tique et tout peut nous faire craindre une cam­pagne cir­cons­crite aux terres nau­séa­bondes de l’extrême-droite.

Cette déchéance du com­bat poli­tique est fort inquié­tante quand on regarde ce qui se passe actuel­le­ment aux USA en vue de l’élection pré­si­den­tielle qui inter­vien­dra six mois avant l’élection en France.

Et si j’espère un ces­sez-le-feu ça n’est pas uni­que­ment par réfé­rence au « feu nour­ri … » qu’un seul pis­to­let sut oppo­ser aux poli­ciers du RAID pen­dant sept heures. C’est aus­si en rai­son du spec­tacle d’outre-Atlantique où Barack OBAMA cherche à obte­nir un frein à la cir­cu­la­tion des armes à feu … tan­dis que celui que les son­dages placent en tête chez les Répu­bli­cains surfe de façon hon­teuse sur les peurs, en se fai­sant le défen­seur du droit qu’ont les Amé­ri­cains de pos­sé­der une arme. Pour affi­cher ce droit, la porte-parole de Donald TRUMP pousse la pro­vo­ca­tion jusqu’à por­ter un col­lier consti­tué de balles de cara­bine.

Oui, halte au feu … ne des­cen­dons pas jusqu’à ce degré zéro de la poli­tique, alors que tant de sujets essen­tiels méritent toute notre atten­tion et peuvent être l’objet de vrais débats per­met­tant à nos conci­toyens de faire des choix … à condi­tion que ceux-ci ne soient pas éva­cués par un mépri­sant TINA. Car c’est ce « There is no alter­na­tive » qui fait dégrin­go­ler le débat poli­tique au niveau pré­fé­ré de Donald TRUMP.

Jean-Paul BOURGЀS 3 jan­vier 2016




  • 5 réponses “Halte au feu”

    1. 4 janvier 2016 à 10 h 00 min

      ne des­cen­dons pas jusqu’à ce degré zéro de la poli­tique, alors que tant de sujets essen­tiels méritent toute notre atten­tion et peuvent être l’objet de vrais débats per­met­tant à nos conci­toyens de faire des choix”

      Quand le sage pres­ti­di­gi­ta­teur nous montre la lune, nous, les imbé­ciles, devons regar­der ses autres doigts pour voir l’entourloupe que lui et son assis­tante nous pré­parent.

    2. Al Ceste
      4 janvier 2016 à 10 h 32 min

      Sacré pays, les States. Fas­ci­nés par la mort, hor­ri­fiés par la vie.

      Pays où on peut mon­ter en image un gosse qui braque une arme, pas un gosse qui tète un sein*.

      Parce qu’un sein, ça donne deux choses qui font peur à ces puri­tains : le plai­sir et la vie.

      * Il y a quelques années, un maga­zine fami­lial (pas Play­boy, hein) avait fait scan­dale en mon­trant une douce scène de mater­ni­té comme nos peintres anciens en ont fait des cen­taines.

    Laisser un commentaire