Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Ces fugaces Empires se croyaient « éternels »


Share
Print Friendly, PDF & Email

Il y a exactement cent-quarante-cinq ans, de façon très provocatrice dans la galerie des glaces de Versailles, l’Empire allemand était proclamé après que soit tombé le Second Empire de Napoléon III, qui n’avait duré que dix-huit ans.

Par sa longueur le IIème Reich, né à Versailles, fait presque figure d’exception en ayant duré quarante-sept ans durant lesquels régnèrent trois Empereurs. Mais il s’acheva par la défaite de 1918, comme le Second Empire napoléonien s’était effondré à Sedan.

Le Premier Empire de Napoléon 1er n’avait, lui, duré que dix ans et sa fin fut marquée, en dehors de l’épisode ultérieur des cent jours, par l’occupation de Paris par les armées de la coalition européenne contre celui que ses ennemis avaient appelé « l’ogre ».

Le IIIème Reich dura douze ans et s’effondra après avoir fait de l’ordre de cinquante millions de morts et avoir donné une démonstration de l’inimaginable brutalité humaine, jusqu’à nier l’idée même d’Humanité.

A côté de ces exemples, tous dramatiques, l’Empire Centrafricain de Jean-Bedel BOKASSA 1er, instauré dans un contexte d’opérette à la Francis LOPEZ, est celui qui dura le moins et ne fut pas le plus sanglant, malgré les rumeurs qui disaient que l’Empereur avait même mangé la chair d’enfants qu’il aurait fait disparaître.

En octobre 1971, Reza PALHAVI, shah d’Iran issu d’une bien récente dynastie d’usurpateurs mais voulant ancrer son personnage dans l’Antiquité, convia le ban et l’arrière-ban mondial à venir, autour de Lui, célébrer à Persépolis le 2500 ème anniversaire de la création de l’Empire Perse. On ne peut pas dire que cela l’ancra dans un long futur puisque moins de dix ans plus tard l’ayatollah KHOMEINY le remplaça en fondant la République Islamique d’Iran.

La caractéristique de tous ces Empires, proclamés avec faste et flonflons, presque toujours dans une ambiance d’affirmation militaire plus ou moins conquérante, c’est qu’annoncés éternels ils ne durent guère et se terminent généralement dans le sang et les larmes.

Les Empires sont donc généralement des régimes maudits, mais nos Républiques ne se perdent-elles pas, elles aussi, dans ces fantasmes d’aventures militaires, colonisatrices et dominatrices. La III ème République s’écroula en 1940, la IV ème République chuta en 1958 du fait de la guerre d’Algérie. La V ème République finira-t-elle en se prenant pour le gendarme du monde ?

Jean-Paul BOURGЀS 18 janvier 2016




  • Une réponse “Ces fugaces Empires se croyaient « éternels »”

    1. 18 janvier 2016 à 17 h 28 min

      Quel que soit le nom donné au régime d’une société, ce nom est donné par les dominants. Et un dominant (c.à d. psychopathe) structurera toujours une société sur un mode inégalitaire. Le rêve d’une société d’individus autonomes égaux en devoirs n’est pas près de se réaliser. Tant que nous fonctionnerons sur la doléance, nous accepterons (ou refuserons mollement) la marche imposée. Les différentes structures mises en place ne laissent pas la place à nos exigences. Mais soyons désespérément optimistes : la prochaine révolution sera confisquée par d’autres dominants.

    Laisser un commentaire