Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Célébrer … et décérébrer


Share
Print Friendly, PDF & Email

Du Loir-et-Cher à Saint Tro­pez l’année nou­velle démarre très fort et l’on ne sait où don­ner de la tête, tant les sujets abondent (Pour­vu qu’il en reste assez pour les jours qui suivent, d’autant que l’on entre dans une année bis­sex­tile).

La pas­sion célé­bra­trice fran­çaise peut alors se déchaî­ner.

WOLINSKI a même été requis de des­cendre de son sky pour per­mettre à nos cham­pions de la célé­bra­tion de faire du 7 jan­vier une date à ajou­ter sur notre déjà fort dense calen­drier répu­bli­cain (Deux semaines plus tard ce sera le tour du rac­cour­cis­se­ment de Louis XVI).

J’ironise, mais, en fait je suis très en colère devant ces uti­li­sa­tions poli­ti­ciennes et média­tiques de tout ce qui nous détourne des sujets impor­tants pour notre pays.

Nous rap­pe­ler que des jeunes Fran­çais, fana­ti­sés par un dis­cours incroya­ble­ment pas­séiste, ont pu conduire des atten­tats odieux contre la liber­té d’expression et, deux jours plus tard contre des Juifs, pour­rait être utile, si c’était éclai­ré par un hymne à la fra­ter­ni­té, à l’égalité et à la liber­té.

La dra­ma­tique répé­ti­tion de mas­sacres, le 13 novembre, vit se consti­tuer une bien mal­saine coa­li­tion des enne­mis de la liber­té débou­chant sur un état d’urgence révé­la­teur d’un Etat res­sen­tant l’urgence de quit­ter le ter­rain de la réflexion et de l’idéologie pour rejoindre celui de la réflexo­lo­gie racis­to-xéno­phobe.

Les son­dages indiquent que presque neuf son­dés sur dix approuvent l’idée de « déchéance de natio­na­li­té pour les ter­ro­ristes bi-natio­naux ». Ce n’est pas ras­su­rant et c’est même très pré­oc­cu­pant.

Cer­tains nous serinent qu’il nous faut nous occu­per des aspi­ra­tions des Fran­çais … ils ont rai­son. Mais ils nous trompent en pen­sant que les Fran­çais pensent d’abord au rejet de ceux qui sont les vic­times des guerres, de ceux qui sont dans la rue, de ceux qui sont au chô­mage et que cer­tains nan­tis osent affu­bler du terme « d’assistés ».
La véri­té c’est que les Fran­çais vou­draient sur­tout que leurs enfants ne soient pas condam­nés au chô­mage, qu’ils soient sûrs de trou­ver un loge­ment au lieu de devoir jouer les « Tan­guy », qu’ils n’aient pas à aller se faire trouer la peau pour pré­ser­ver les inté­rêts d’AREVA au Mali et au Niger.

En enten­dant que l’on allait beau­coup célé­brer au cours des pro­chains jours, c’est la simi­li­tude sonore avec le verbe décé­ré­brer qui m’est venue.
Jean-Paul BOURGЀS 5 jan­vier 2016




  • Laisser un commentaire