Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Publications scolaires, éditions et idéologie : la citoyenneté enseignée à l’Ecole


Share
Print Friendly, PDF & Email

On se sou­vient des décla­ra­tions du Medef cri­ti­quant cer­tains manuels d’économie uti­li­sés au lycée qua­li­fiés de trop « mar­xistes »… Edu­ca­tion et idéo­lo­gie auraient des liens ténus. Soyons vigi­lants.

Quelles sont les valeurs ensei­gnées à l’école en matière d’éducation civique ? Com­ment parle-t-on de citoyen­ne­té aux nou­velles géné­ra­tions ?

Pour le savoir, il peut être utile de se réfé­rer au « Cahier du Citoyen » édi­té par Hachette Edu­ca­tion (2005). Pour nombre de col­lèges, ce manuel figure dans la liste des four­ni­tures et livres à ache­ter en début d’année de 5ième. Il en existe cer­tai­ne­ment d’autres, dis­po­nibles chez d’autres édi­teurs : le trai­te­ment des axes du pro­gramme offi­ciel y est-il sen­si­ble­ment dif­fé­rent ? Com­ment sont choi­sis au col­lège les manuels péda­go­giques de réfé­rence ?

Ces ques­tions res­tent ouvertes mais la lec­ture cri­tique du manuel édi­té chez Hachette four­nit un début de réponse édi­fiant !

La citoyen­ne­té ensei­gnée à l’école : « Ega­li­té, Soli­da­ri­té, Sécu­ri­té »

Depuis quand la Sécu­ri­té est-elle une valeur citoyenne ?

gign

Au cha­pitre de cette édu­ca­tion :

Pas­sons sur la Sécu­ri­té rou­tière page 58 redou­blée par « un com­por­te­ment res­pon­sable sur la route » (page 60) et un zoom de cir­cons­tance « conduire un 50 cm3 » (page 62).

- Page 54 : La sécu­ri­té dans la vie quo­ti­dienne

Où les notions ensei­gnées sont dési­gnées par « dan­gers », « acci­dents », « pièges » avec leur corol­laires : bons « réflexes », « pré­ven­tion ».

- Page 56 : La sécu­ri­té au col­lège

Où les notions ensei­gnées sont dési­gnées par « vio­lence » (racket, insultes, menace, vols, coups, har­cè­le­ment), « lois » et « sanc­tion » tra­duites en « règle­ment inté­rieur » qui « expose des droits, des devoirs et des inter­dits qui s’appliquent aux élèves de l’établissement ». Les adultes ne sont pas concer­nés ? Rien sur les droits ?

- Page 66 : Police et gen­dar­me­rie, avec men­tion spé­ciale pour le GIGN

Magni­fique pho­to d’un TGV pris d’assaut par ses héros dont « l’objectif prin­ci­pal est la lutte contre le ter­ro­risme ». Ques­tion posée aux enfants qui apprennent à déco­der ces images : « à ton avis, quelles qua­li­tés sont indis­pen­sables pour être membre du GIGN ? ». Même page, en lien la rubrique « je défi­nis » : quoi ? L’ordre public.

— Les Pom­piers sont pré­sen­tés page 68

et c’est l’occasion d’évoquer le dis­po­si­tif « Ecole ouverte » pour l’apprentissage des pre­miers secours. Est-ce l’objectif prio­ri­taire de l’accueil de cer­tains élèves pen­dant les vacances et le mer­cre­di et same­di. ? On nous informe que le sou­tien sco­laire ne repré­sente que 25% de ce dis­po­si­tif par ailleurs des­ti­nés aux acti­vi­tés spor­tives, ludiques et cultu­relles (l’apprentissage des pre­miers secours à l’école est-ce ludique ? du sport, de la culture ? )

- Page 70 : Les Risques majeurs natu­rels et page 72 : Les risques majeurs indus­triels : il convient aux enfants d’apprendre à savoir « que faire en cas d’alerte » sans que jamais la ques­tion des res­pon­sa­bi­li­tés ne soit évo­quée. La thème de la pol­lu­tion est trai­té par une défi­ni­tion de voca­bu­laire à apprendre : « dégra­da­tion de l’environnement (air, eau, sol) par des pro­duits dan­ge­reux pour la san­té (toxiques) ». Pro­duits dan­ge­reux tom­bés du ciel ? Dans ce cadre, « pré­ve­nir » c’est « étu­dier les dan­gers, infor­mer les popu­la­tions et éla­bo­rer un plan de secours » Non pas régle­men­ter, inter­dire les pro­duits dan­ge­reux ???

- Et pour cou­ron­ner le tout, Page 74 : une superbe double page sur le plan Vigi­pi­rate : nous voi­là ras­su­rés !

Comp­tons sur l’intelligence des ensei­gnants pour exploi­ter les Docu­ments de réfé­rence oppor­tu­né­ment insé­rés en page 78 du guide du citoyen. Gageons qu’ils déve­lop­pe­ront à l’oral l’article pre­mier de notre Consti­tu­tion par exemple : « La France est une Répu­blique indi­vi­sible, laïque, démo­cra­tique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans dis­tinc­tion d’origine, de race ou de reli­gion. Elle res­pecte toutes les croyances » Pas de tête de cha­pitre pour ensei­gner la Répu­blique, ses ins­ti­tu­tions, les prin­cipes de laï­ci­té et de démo­cra­tie sociale …

De Liber­té (à qui l’on pré­fère ici le thème Sécu­ri­té) il n’est nulle part ques­tion dans ce beau « cahier du citoyen » et le lien à la sécu­ri­té est loin d’y être expli­cite. Per­son­nel­le­ment, je me sens en sécu­ri­té quand ma liber­té d’abord est garan­tie. Curieuse concep­tion de la citoyen­ne­té incul­quée aux enfants : vivre en socié­té, c’est avoir peur, gran­dir devient un cau­che­mar ! Se pro­me­ner dans la rue, une épreuve de risques et périls ! Vivre en socié­té c’est avoir peur et besoin d’être pro­té­gé, les menaces qui par­tout pèsent jus­ti­fie l’encadrement civil et poli­cier.




  • Mots clés : , , ,

    Laisser un commentaire