Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Par la raison ou par la force


Share

junte_ParisOn pourrait suggérer au gouvernement français de supprimer la devise « Liberté, égalité, fraternité », qui n’a plus lieu d’être avec les idées réactionnaires et autoritaires qui ont cours actuellement, et de la remplacer par la devise patriotique du Chili qui est : « Par la raison ou par la force ». Voire même de ne conserver que la notion de « force », l’idée de « raison » ne cadrant plus vraiment avec la pensée socialiste actuelle…

La photo située à gauche, simple pastiche – ne sommes-nous pas supposés être tous Charlie ? -, est évidemment le détournement d’une célèbre photo de la junte au pouvoir au Chili, le général Pinochet occupant le siège aujourd’hui dévolu à notre président, qui aime tant les chars d’assaut et les avions de combat qu’il en a vendu à des dictatures du monde arabe, les mêmes qui financent le djihadisme au nom  duquel on nous assomme à grands coups d’état d’urgence. Son aide de camp, adepte du calibre 49,3 et des grimaces viriles et martiales, est en embuscade derrière lui. Le fait que les chars ne soient pas dans la rue en France, pas plus qu’on n’y exécute les opposants dans des stades, comme au Chili en 1973, ne doit pas nous faire oublier, ce jour du 14 juillet supposé fêter la prise de la Bastille, l’incroyable régression des libertés publiques et du débat démocratique que notre pays a subi depuis l’accession au pouvoir d’une équipe de petits bureaucrates grisâtres aussi médiocres qu’imbus d’eux mêmes. L’autoritarisme n’est pas la dictature. C’est simplement un pas de plus dans sa direction. Un pas dangereux. Ce pouvoir est dangereux : il frappe, blesse volontairement sa jeunesse. Il a même tué : la mort de Rémi Fraisse, ne l’oublions pas, fut un point de rupture pour tous les démocrates sincères. Ce pouvoir, brutal et sans ambition, ne nous représente pas, nous, Français attachés à l’héritage de la Révolution Française et à ses valeurs : liberté, égalité, fraternité. En ce 14 juillet, mais aussi demain, refusons de céder aux injonctions de ces bureaucrates grisâtres qui ne représentent qu’eux-mêmes et les intérêts de l’oligarchie financière.

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou



  • Mots clés : ,

    Une réponse “Par la raison ou par la force”

    1. Photo du profil de Olivier Jean-Marie CHANTRAINE 26 juillet 2016 à 16 h 48 min

      Etonnante « devise du Chili »… où la violence du pouvoir s’annonce explicitement… La devise ne cherchant même pas à avoir l’air d’une énonciation de tous à tous, mais s’affichant clairement comme une menace du petit nombre au pouvoir adressée à toute opposition.

      Fais semblant de croire mon baratin, ou au moins tiens toi à l’abri de mes matraques et grenades…

      Leur visage à l’intérieur… Car ils sont bien plus dangereux en « opérations extérieures »…

      L’équipe actuellement au pouvoir, avec son triple visage Hollande-Valls-Cazeneuve, qui ne symbolisent plus que les habiletés procédurières et les brutalités antidémocratiques, peut peut-être y trouver une synthèse de sa stratégie et de sa tactique politique.

      On peut aussi, peut-être retenir cela comme une synthèse de leur méthode d’exercice du pouvoir. Sous réserve d’entendre « raison » dans le sens second de « persuasion » ou de « propagande »… Les médias contemporains disent « pédagogie », pour l’art d’insinuer la pensée des puissants dans la têtes des dominés…

      Ce gouvernement vient d’interdire les châtiments corporels à l’encontre des enfants, par les parents… A quand l’extension de cette excellente mesure à l’ensemble de la population quand elle rencontre, malheureusement, les détenteurs de « l’autorité » (alias la « violence légitime »).

    Laisser un commentaire