Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Cours et séminaires hors les murs (labo C2SO et Masters Sciences de l’Information et de la Communication, ENS-LSH): le lundi 16 mars 09


Share
Print Friendly, PDF & Email

La prochaine et dernière séance du séminaire  « Dispositifs, pratiques et publics de la culture et du savoir : musées, bibliothèques, médias et réseaux » aura lieu le lundi 16 mars de 14h à 16h  à la Galerie Mathieu, 45 rue Burdeau, métro Hôtel de Ville ou Croix Paquet.
Igor Babou interviendra  sur  un site de conservation inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité en Argentine sur le thème : « Rapports homme-nature et gestion politique des savoirs ».

Résumé :

La rationalité dont la modernité a hérité des Lumières est une conception contradictoire du rapport à la nature, aux choses et aux êtres : son ambition était d’émanciper l’homme des forces de la nature et de le libérer des pouvoirs totalitaires, mais elle n’a pu le faire – quand elle l’a fait – qu’en disposant de la nature et des hommes à son gré, et en se transformant en un nouveau dogme, celui du Progrès technique et scientifique. Aujourd’hui, la nature est donc gérée : travaillée, politiquement administrée, et soumise à l’évaluation scientifique. C’est pourtant dans ce contexte que nous nous apprêtons à affronter des problèmes environnementaux inédits et très préoccupants.

On explorera cette contradiction à partir d’un travail ethnographique réalisé dans un parc naturel en Patagonie argentine, classé au patrimoine mondial de l’Unesco : la Peninsula Valdés. On décrira certaines caractéristiques « modernes » de la relation entre l’homme et la nature, les représentations sociales qui s’y articulent et  on montrera que la nature n’est pas seulement l’arrière plan neutre sur lequel se projetteraient les actions humaines : elle impose également sa dynamique aux organisations humaines.

Igor Babou

Igor Babou

Je suis professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication.

Je travaille sur les relations entre nature, savoirs et sociétés, sur la patrimonialisation de l'environnement, sur les discours à propos de sciences, ainsi que sur la communication dans les institutions du savoir et de la culture. Au plan théorique, je me situe à l'articulation du champ de l'ethnologie et de la sémiotique des discours.

Sinon, dans la "vraie vie", je fais aussi plein d'autres choses tout à fait contre productives et pas scientifiques du tout... mais ça, c'est pour la vraie vie !
Igor Babou



  • Mots clés :

    Laisser un commentaire