Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Dossier rétrospectif La Nuit des meutes : “Témoignage de Miss_yl, une des organisatrices, Lilloise, graphiste, membre de collectifs musicaux et artistiques”


Share
Print Friendly, PDF & Email

Voir tous les articles du dos­sier

Le concept de la Nuit des Meutes fai­sait écho avec les valeurs que je sou­hai­tais défendre : mixi­té artis­tique, liber­té d’expression, auto-ges­tion… Je me suis donc impli­quée presque natu­rel­le­ment.

flyerfrancais_ndmJe me suis sur­tout pen­chée sur la com­mu­ni­ca­tion de l’événement, la créa­tion gra­phique. De toute façon, nous ne pou­vions qu’apporter une aide logis­tique puisque cha­cun était acteur de sa propre Nuit des Meutes. Avec l’aide d’autres gra­phistes, nous avons mis en place une ban­nière web, des flyers, des affiches… Et je me suis éga­le­ment impli­quée dans la vie du forum de la Nuit des Meutes en essayant d’y appor­ter des infos, des don­nées et d’y faire venir les artistes de ma région.

Mes proches, ma familles, mes col­lègues… tous connaissent mes convic­tions et mon enga­ge­ment pour le milieu alter­na­tif. Et nom­breux ceux qui me sou­tiennent même si tous ne com­prennent pas vrai­ment le fond des choses. De toute façon, je pense que c’est fon­da­men­ta­le­ment dans mon tem­pé­ra­ment de me battre pour mes convic­tions. Je tra­vaille dans le monde du gra­phisme, et je me sers de mes contacts, de mes connais­sances pour nour­rir cette dimen­sion mili­tante de mes occu­pa­tions. On me demande sou­vent com­ment j’arrive à jon­gler entre les deux, tel­le­ment le fos­sé semble énorme. En fait, je ne jongle pas, je crée des pas­se­relles. Mais tou­jours en faveur de mon acti­vi­té mili­tante.

En ce qui concerne la Nuit des Meutes, de mon point de vue, il ne s’agissait pas de se battre contre quelqu’un ou quelque chose, mais plu­tôt d’ouvre pour quelque chose la recon­nais­sance de cultures artis­tiques et musi­cales.. Il ne s’agissait pas non plus de convaincre, mais de faire prendre conscience.

La puis­sance publique doit réa­li­ser qu’elle fonc­tionne énor­mé­ment sur la base de pré­ju­gés, néga­tifs bien sûr, à l’égard les acteurs des mou­ve­ments alter­na­tifs. Ceux-ci sont sont nom­breux, res­pon­sables , créa­tifs.

De plus, nous vou­lions mon­trer que les petits évé­ne­ments sont bien plus sti­mu­lants et inté­res­sants à tous égards que les gros ras­sem­ble­ments qui nous sont pro­po­sés aujourd’hui.

Je rap­pro­che­rais la Nuit des Meutes de toutes mani­fes­ta­tions reven­di­ca­tives, quelles qu’elles soient. L’enjeu prin­ci­pal est avant tout faire entendre une opi­nion, à tra­vers la conver­gence de dif­fé­rents mou­ve­ments. Habi­tuel­le­ment nous ne sommes pas écou­tés par ceux qui ont l’autorité, ou ceux qui ont les moyens (de pro­duc­tion, de pro­gram­ma­tion), alors nous nous sommes écou­tés les uns les autres, entre col­lec­tifs et indi­vi­dus tous dif­fé­rents et tous proches par la démarche

Ce qui m’a sem­blé être le plus impor­tant dans la Nuit des Meutes a été la conver­gence de dif­fé­rents mou­ve­ments cultu­rels, de dif­fé­rents points de vue, de dif­fé­rents tem­pé­ra­ments et de nom­breuses valeurs pour défendre des objec­tifs com­muns.

Il reste encore des tonnes de choses à faire… À court terme, je conti­nue­rai d’être au côté des Meutes, où qu’elles se reforment, pour leur appor­ter mes com­pé­tences et les aider comme je le pour­rai. De plus, je conti­nue­rai de créer des images au ser­vice de mes enga­ge­ments, et j’accompagnerai encore et tou­jours mon col­lec­tif dans le créa­ti­vi­té musi­cale et artis­tique. Je pense que pour être réel­le­ment nova­teur et créa­tif, il faut se faire vio­lence. Et cette vio­lence là, ce com­bat là, c’est de loin celui que je pré­fère !

Miss_yl




  • Mots clés : , , , ,

    Laisser un commentaire