Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Indiscipline ! sur LinkedInFlux RSS

Information à la communauté scientifique et universitaire : il faut libérer Antonin


Share
Print Friendly, PDF & Email

Infor­ma­tion à la com­mu­nau­té scien­ti­fique et uni­ver­si­taire : il faut libé­rer Anto­nin

Anto­nin, étu­diant de Licence 1 de socio­lo­gie de l’université de Paris Ouest Nan­terre la Défense, ayant  par­ti­ci­pé aux mobi­li­sa­tions sociales contre la « loi tra­vail » a été mis en exa­men suite aux évé­ne­ments autour de la voi­ture de police, brû­lée le 18 mai lors d’une mani­fes­ta­tion. Lui et trois autres étu­diants ont été arrê­tés à leur domi­cile le soir même et pla­cés en garde à vus dès le len­de­main. Trois d’entre eux, dont Anto­nin, ont été libé­rés le 24 mai, puis pla­cés sous contrôle judi­ciaire.

Le Par­quet a fait appel contre la libé­ra­tion sous contrôle judi­ciaire et, le jeu­di 2 juin, Anto­nin et deux autres inter­pel­lés pas­saient devant le juge des liber­tés et de la déten­tion. 25 ensei­gnants du dépar­te­ment de socio­lo­gie de Nan­terre ont adres­sé une lettre le 2 juin deman­dant le res­pect de la pré­somp­tion d’innocence et le main­tien en liber­té d’Antonin en atten­dant un éven­tuel pro­cès. Mal­heu­reu­se­ment, tan­dis que les avo­cats insistent sur le res­pect de la pré­somp­tion d’innocence, Anto­nin a été pla­cé en déten­tion pro­vi­soire ; la vie d’un jeune homme bas­cule alors que la déten­tion pro­vi­soire devrait être une mesure excep­tion­nelle déci­dée dans des cir­cons­tances spé­ci­fiques et bien pré­cises.

Nous ne com­pre­nons pas cette déci­sion qui inter­vient alors qu’Antonin dis­pose d’un domi­cile connu (il est loca­taire de son appar­te­ment), qu’il est direc­teur adjoint dans un centre de loi­sirs, coor­di­na­teur « enfance/jeunesse » dans une asso­cia­tion, qu’il est étu­diant assi­du en cours. Les ensei­gnants qui ont eu Anto­nin en cours ont tous témoi­gné de cette assi­dui­té, mais aus­si de son sérieux et de son vif inté­rêt pour ses études. Il s’est tou­jours mon­tré très res­pec­tueux envers ses ensei­gnants et ses cama­rades. Il a d’ailleurs vali­dé sa pre­mière année uni­ver­si­taire dès la pre­mière ses­sion, avec la men­tion bien et une moyenne géné­rale de 14/20. Son inté­gra­tion sociale, uni­ver­si­taire, pro­fes­sion­nelle et citoyenne devrait donc suf­fire à attes­ter de sa pré­sence à son éven­tuel pro­cès.

Nous ne com­pre­nons pas sa mise en déten­tion alors qu’il existe d’autres moyens, d’autres formes de contrôle judi­ciaire qui pour­raient lui per­mettre de conti­nuer ses études et de pré­pa­rer plus serei­ne­ment sa défense.

Pour toutes ces rai­sons, nous deman­dons solen­nel­le­ment qu’Antonin soit lais­sé en liber­té.

NOUS COMPTONS SUR UNE JUSTICE EQUITABLE, INDEPENDANTE ET RESPECTUEUSE DE LA PRESOMPTION D’INNOCENCE.

 

Si vous vou­lez faire par­tie des signa­taires soli­daires, mer­ci d’envoyer un mail à l’adresse jesignepourantonin@gmail.com en pré­ci­sant votre accord pour signer et votre ins­ti­tu­tion.

 

Pre­miers signa­taires

Laure Assaf, Doc­to­rante en anthro­po­lo­gie, ensei­gnante en anthro­po­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Labo­ra­toire d’ethnologie et de socio­lo­gie com­pa­ra­tive.

Axel Baren­boim, Doc­to­rant en socio­lo­gie, char­gé de TD en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre, Labo­ra­toire sociologie,philosophie et socio-anthro­po­lo­gie poli­tiques.

Valé­rie Bous­sard, Pro­fes­seure des Uni­ver­si­tés en socio­lo­gie, Direc­trice du dépar­te­ment de socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Ins­ti­tut des dyna­miques his­to­riques de l’économie et de la socié­té.

Gré­go­ry Bus­quet, Maître de confé­rences en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Labo­ra­toire Archi­tec­ture, Ville, Urba­nisme, Envi­ron­ne­ment.

Carole Bru­geilles, Pro­fes­seure des Uni­ver­si­tés en démo­gra­phie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Cresppa/GTM.

Alban Cha­plet, Doc­to­rant en socio­lo­gie, ensei­gnant en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, CESSP.

Céline Clé­ment, Maî­tresse de confé­rences en socio­lo­gie et démo­gra­phie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Cresppa/GTM.

Auré­lien Das­ré, Maître de confé­rences en démo­gra­phie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Cresppa/Gtm.

Diane Des­prat, Doc­to­rante en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, ensei­gnante en socio­lo­gie, Ins­ti­tut des dyna­miques his­to­riques de l’économie et de la socié­té.

Claire Don­net, Doc­teure en socio­lo­gie, ATER en socio­lo­gie à l’Université Paris Ouest Nan­terre la Défense, Labo­ra­toire Dyna­miques Euro­péennes, Uni­ver­si­té de Stras­bourg.

Sté­phane Dufoix, Pro­fes­seur des Uni­ver­si­tés en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té­Pa­ris Ouest Nan­terre La Défense, Labo­ra­toire socio­lo­gie, phi­lo­so­phie et socio-anthro­po­lo­gie poli­tiques.

Sabine For­ti­no, Maî­tresse de confé­rences en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té de Paris Ouest Nan­terre La Défense, Cresppa/GTM.

Colin Giraud, Maître de confé­rences en socio­lo­gie à l’Université Paris Ouest Nan­terre la Défense, Labo­ra­toire socio­lo­gie, phi­lo­so­phie et socio-anthro­po­lo­gie poli­tiques.

Mat­thias Glenn, Doc­to­rant en socio­lo­gie, ensei­gnant moni­teur en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Labo­ra­toire socio­lo­gie, phi­lo­so­phie et socio-anthro­po­lo­gie poli­tiques.

Mat­thieu Gré­goire, Maître de confé­rences en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Ins­ti­tut des dyna­miques his­to­riques de l’économie et de la socié­té

Abdel­la­li Haj­jat, Maître de confé­rences en science poli­tique à l’Université Paris Ouest Nan­terre La Défense, Ins­ti­tut des Sciences Sociales du Poli­tique.

Chris­tian Laval, Pro­fes­seur des uni­ver­si­tés en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Sophia­pol.

Fré­dé­rique Leblanc, Maî­tresse de confé­rences en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Centre de recherches socio­lo­giques et poli­tiques de Paris.

Hadrien Malier, Doc­to­rant en socio­lo­gie, ensei­gnant moni­teur, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Iris (EHESS)

Alexan­dra Oeser, Maî­tresse de confé­rences en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Membre junior de l’IUF, Labo­ra­toire des Sciences Sociales du Poli­tique.

Syl­vie Pédron Colom­ba­ni, Mai­tresse de confé­rences en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Labo­ra­toire d’ethnologie et de socio­lo­gie com­pa­ra­tive.

Typhaine Rahault, Doc­to­rante en socio­lo­gie, ensei­gnante moni­trice en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Ins­ti­tut des dyna­miques his­to­riques de l’économie et de la socié­té.

Simon Rid­ley, Doc­to­rant en socio­lo­gie, ensei­gnant moni­teur en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Labo­ra­toire socio­lo­gie, phi­lo­so­phie et socio-anthro­po­lo­gie poli­tiques.

Pas­cal Sébille, Maitre de confé­rences, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense,Cresppa/GTM.

Gabriel Segré, Direc­teur adjoint du dépar­te­ment de socio­lo­gie, Maître de confé­rences en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Labo­ra­toire socio­lo­gie, phi­lo­so­phie et socio-anthro­po­lo­gie poli­tiques.

Maud Simo­net, Char­gée de recherche CNRS, Ins­ti­tut des dyna­miques his­to­riques de l’économie et de la socié­té, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre la Défense.

Ewa Tar­ta­kows­ki, Doc­teure en socio­lo­gie, ATER à l’Université Paris Ouest Nan­terre la Défense, Labo­ra­toire Centre Max Weber, Uni­ver­si­té Lyon 2.

Simo­na Ter­si­gni, Maî­tresse de confé­rences en socio­lo­gie, Uni­ver­si­té Paris Ouest Nan­terre La Défense, Labo­ra­toire socio­lo­gie, phi­lo­so­phie et socio-anthro­po­lo­gie poli­tiques.

 

Signa­taires soli­daires

Administrateur

Administrateur

Administrateur chez Indiscipline.fr
Administrateur d'Indiscipline.fr, l'Admin a un rôle avant tout technique. Il dispose également d'un blog où sont postés des textes qui nous sont parvenus, ou que nous reprenons, et qui sont écrits par des personnes ou des groupes qui ne disposent pas d'un blog sur Indiscipline. Enfin, c'est lui qui est la voix de l'équipe des modérateurs du site dans leurs relations avec les auteurs.
Administrateur



  • Mots clés : ,

    Une réponse “Information à la communauté scientifique et universitaire : il faut libérer Antonin”

    1. 21 juin 2016 à 15 h 12 min

      Il faut se joindre à cette péti­tion. La mise en déten­tion pro­vi­soire n’est aucune manière jus­ti­fiée par les besoins de com­mu­ni­ca­tion et pro­pa­gande de l’éxécutif… Qui voit dans la mise en déten­tion une manière de dire “sa fer­me­té” et son intran­si­geance contre un crime, dont Anto­nin Anto­nin est pré­su­mé inno­cent. L’exécutif parle beau­coup ces temps-ci “d’état de droit”… la mani­pu­la­tion de la déten­tion pro­vi­soire pour l’exemple et à des fins média­tiques relève plu­tôt de l’abus de pou­voir.
      Il faut donc être nom­breux à rejoindre les ensei­gnants et cher­cheurs de Paris-Ouest, qui sont à l’initiative, et appuient leur appel de leur pos­si­bi­li­té de témoi­gner, mais ne doivent pas res­ter seuls!
      Déci­dé­ment, Mon­sieur Valls n’en finit pas de trou­ver les socio­logues sur son che­min d’exception.

    Laisser un commentaire