Menu
Catégorie
MANAGEMENT
14 janvier 2016 Varia
Share
Print Friendly, PDF & Email

Le koa­la atten­drit les enfants d’Occident, mais le mar­ché est encom­bré de peluches.

Il faut faire le maxi­mum pour impli­quer les employés dans notre affaire. Le ministre de la défense également.

Les employés résistent au chan­ge­ment, voi­là pour­quoi nos résul­tats stagnent!

Nul ne sait où aller le pre­mier, mais vas‑y: per­sonne ne fera de problème…

Si la direc­tion des moyens montre de la len­teur, les ser­vices de main­te­nance de la mau­vaise humeur et la cen­trale des dif­fi­cul­tés à être jointe c’est le calme plat.

J’ai tou­jours sou­te­nu votre pré­sident dans ses efforts pour la moder­ni­sa­tion de votre Uni­ver­si­té, aujourd’hui cela nous a rame­nés quelques décen­nies en arrière: j’espère sin­cè­re­ment que vous n’aurez pas trop à en pâtir.

Le bon mana­ger écoute visi­ble­ment ; il n’est pas néces­saire pour­tant qu’il entende: si ses subor­don­nés avaient vrai­ment quelque chose à dire il le sau­rait déjà.

Les SDF sont tom­bés dans le domaine public.

Share



"2" Comments
  1. Pas mal … ces phrases toutes faites et prêtes à l’u­sage. J’aime bien.

  2. Quant j’ai à par­ler de mana­ge­ment, je ren­voie tou­jours à la superbe ana­lyse de Boro­di­no par Tolstoï 🙂

    Avec mes ami­tiés, Olivier…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté poster un commentaire.

*