Aller à…

Indiscipline !

Savoirs, nature, cultures et alternatives sociales

Flux RSS

A lire en premier

Accueil Forums Le troquet A lire en premier

Étiqueté : 

Vous lisez 6 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #1250
      Administrateur
      Maître des clés

      Ici, on parle de tout et de rien, mais avec tact, please ! Cet espace est comme un troquet : vous y êtes accueillis par Indiscipline, de la même manière que vous le seriez par les propriétaires d'un bar, sauf que c'est gratuit. Mais l'analogie a aussi un autre sens : Indiscipline est un espace modéré, tout comme le serait un troquet. Si vous entrez dans un troquet d'habitués en vociférant, ou en vous moquant des habitués, ou en étant désagréable, attendez vous à être viré. Ici, c'est pareil. On sera cool avec les gens cool, et on virera les pénibles 😉

    • #1399

      Bonjour à Tous, Bonjour Igor, De retour de voyage, et aussi émergeant d'une petite kyrielle de problèmes de santé, c'est un plaisir de trouve la mise en route d'Indiscipline. De tout et de rien... Vaste programme...

      Pendant mon voyage, j'ai lu les entretiens de Charbonnier avec Descola. Je suis probablement le dernier à découvrir Descola... Mais mieux vaut tard que jamais... Je trouve cela extrêmement stimulant et fascinant à la fois. A bientôt, Olivier (explication, pourquoi Olivier JM... ? - c'est que j'ai plusieurs homonymes... l'un (charmant et de mes amis) est comédien et metteur en scène, l'autre (avec qui l'on m'a souvent confondu pour mon énervement) est un cadre dirigeant de la Société des Eaux de Saint Amand, et directeur de la communication...) J'ai donc récupéré les initiales de mon deuxième prénom, pour éviter les quiproquos).

    • #1400
      Igor Babou
      Maître des clés

      Bienvenue Olivier "JM" !

      Je t'ai donné un statut d'auteur sur le site, ce qui signifie que tu peux maintenant y poster et ouvrir des sujets en toute autonomie. Je ferai ça directement pour tous les gens que je connais. Pour les abonnés inconnus, il y aura d'abord l'étape de modération, afin d'éviter le spam. Ton message me fait penser que je devrai ouvrir dans le troquet un fil pour les présentations des nouveaux membres.
      Descola, oui, intéressant bien sur ! On pourra échanger ici sur nos lectures respectives, bonne idée.

    • #1572

      Le principe du troquet parait bon... Pour lancer un truc ou un autre, sans excès d'écriture... en attendant mieux...

      Par exemple, je suis surpris du décalage entre la perception que nous avons de l'état d'urgence, et que nous retrouvons assez largement sur Mediapart, ou qui est tout à fait partagé sur le réseau militant local lillois ... et pourtant le "consensus" est très peu remis en cause au-delà... Et les députés communistes ont voté l'état d'urgence (ce qui    me semble signifier une fois de plus que le Front de Gauche n'existe pas en dehors de son sigle)...

      Finalement, je suis content que le Front de Gauche soit désuni et figure sur deux listes disjointes pour les régionales dans notre grande région... en effet je n'aurais pas pu voter pour des gens ayant voté l'état d'urgence (Marc Dolez, par exemple qui figure sur la liste PcF-Ensemble...)

      Mais c'est futile... par rapport à la consternation de ce consensus, inimaginable il y a quelques semaines...

    • #1573
      Igor Babou
      Maître des clés

      Tu peux aussi ouvrir des sujets toi même, au fait.

      En ce qui me concerne, je suis plus que consterné. Une véritable sidération. Le monde s'écroule, et on continue comme si de rien n'était. Il y a quelques mois Rémi Fraisse se faisait tuer sans que ça choque personne, aujourd'hui on emprisonne des militants écolos, et on entre régulièrement en guerre sans débat au parlement... Je ne me sens plus français. Je vomis le pays capable de telles choses : à la fois d'une telle médiocrité politique, d'une telle veulerie dans les milieux intellectuels, et d'un tel aveuglement géostratégique. Si nous en somme là, c'est que collectivement nous ne valons plus rien, que ce que nous avons construit est nul, nuisible. Finalement, peut-être méritons-nous le gouvernement que nous avons. En tout cas, on ne pourra plus dire qu'on ne comprend pas comment le nazisme a pu émerger, en Allemagne : ici, s'il revenait, l'important serait juste de continuer à faire comme si de rien n'était. Et d'afficher notre drapeau de merde et de vendre des missiles aux financeurs de Daesh. Les étudiants dorment, ils veulent juste un job vite fait bien fait, et les enseignants leur enseignent la servilité. Surtout dans ma discipline. Dans mon université, je compte sur les doigts d'une main, voire moins, les personnes avec qui je peux partager des idées. Le reste relève d'un vide sidéral. De l'air bon sang, de l'air, on étouffe ici !

    • #1653
      Kotoba
      Membre

      Bonjour à tous,

      Moi aussi je suis sidérée. Je ne comprends pas qu'on bombarde un pays sans discussion au parlement. Je ne comprends pas. Je ne comprends ce langage martial, qu'on répète le mot "guerre", qu'on le martèle, que peu de voix s'élèvent pour s'y opposer. Mon pseudonyme "kotoba", signifie " mot" en japonais. Parce que les mots sont la vie même, ils donnent corps aux évènements, ils creusent le sens dans les consciences, les mots sont importants !! Et un état d'urgence, c'est quoi exactement ? Et pourquoi les policiers se baladent dans la rue avec un flingue ? Pourquoi des soldats armés à la gare ? Je ne comprends pas. Ça dure combien de temps un état d'urgence ? Et si c'est toute l'année ? Ça change de nom, peut-être : permanence de la peur ? Angoisse sans fin ? Au secours.

    • #1654
      Igor Babou
      Maître des clés

      Bienvenue parmi nous, Kotoba ! Chaque jour qui passe alimente notre angoisse et nos sidérations. Se retrouver, par exemple ici, pour partager, échanger et penser collectivement est un pas vers l'entrée en résistance.

  • Auteur
    Messages
    • #1250
      Administrateur
      Maître des clés

      Ici, on parle de tout et de rien, mais avec tact, please ! Cet espace est comme un troquet : vous y êtes accueillis par Indiscipline, de la même manière que vous le seriez par les propriétaires d'un bar, sauf que c'est gratuit. Mais l'analogie a aussi un autre sens : Indiscipline est un espace modéré, tout comme le serait un troquet. Si vous entrez dans un troquet d'habitués en vociférant, ou en vous moquant des habitués, ou en étant désagréable, attendez vous à être viré. Ici, c'est pareil. On sera cool avec les gens cool, et on virera les pénibles 😉

    • #1399

      Bonjour à Tous, Bonjour Igor, De retour de voyage, et aussi émergeant d'une petite kyrielle de problèmes de santé, c'est un plaisir de trouve la mise en route d'Indiscipline. De tout et de rien... Vaste programme...

      Pendant mon voyage, j'ai lu les entretiens de Charbonnier avec Descola. Je suis probablement le dernier à découvrir Descola... Mais mieux vaut tard que jamais... Je trouve cela extrêmement stimulant et fascinant à la fois. A bientôt, Olivier (explication, pourquoi Olivier JM... ? - c'est que j'ai plusieurs homonymes... l'un (charmant et de mes amis) est comédien et metteur en scène, l'autre (avec qui l'on m'a souvent confondu pour mon énervement) est un cadre dirigeant de la Société des Eaux de Saint Amand, et directeur de la communication...) J'ai donc récupéré les initiales de mon deuxième prénom, pour éviter les quiproquos).

    • #1400
      Igor Babou
      Maître des clés

      Bienvenue Olivier "JM" !

      Je t'ai donné un statut d'auteur sur le site, ce qui signifie que tu peux maintenant y poster et ouvrir des sujets en toute autonomie. Je ferai ça directement pour tous les gens que je connais. Pour les abonnés inconnus, il y aura d'abord l'étape de modération, afin d'éviter le spam. Ton message me fait penser que je devrai ouvrir dans le troquet un fil pour les présentations des nouveaux membres.
      Descola, oui, intéressant bien sur ! On pourra échanger ici sur nos lectures respectives, bonne idée.

    • #1572

      Le principe du troquet parait bon... Pour lancer un truc ou un autre, sans excès d'écriture... en attendant mieux...

      Par exemple, je suis surpris du décalage entre la perception que nous avons de l'état d'urgence, et que nous retrouvons assez largement sur Mediapart, ou qui est tout à fait partagé sur le réseau militant local lillois ... et pourtant le "consensus" est très peu remis en cause au-delà... Et les députés communistes ont voté l'état d'urgence (ce qui    me semble signifier une fois de plus que le Front de Gauche n'existe pas en dehors de son sigle)...

      Finalement, je suis content que le Front de Gauche soit désuni et figure sur deux listes disjointes pour les régionales dans notre grande région... en effet je n'aurais pas pu voter pour des gens ayant voté l'état d'urgence (Marc Dolez, par exemple qui figure sur la liste PcF-Ensemble...)

      Mais c'est futile... par rapport à la consternation de ce consensus, inimaginable il y a quelques semaines...

    • #1573
      Igor Babou
      Maître des clés

      Tu peux aussi ouvrir des sujets toi même, au fait.

      En ce qui me concerne, je suis plus que consterné. Une véritable sidération. Le monde s'écroule, et on continue comme si de rien n'était. Il y a quelques mois Rémi Fraisse se faisait tuer sans que ça choque personne, aujourd'hui on emprisonne des militants écolos, et on entre régulièrement en guerre sans débat au parlement... Je ne me sens plus français. Je vomis le pays capable de telles choses : à la fois d'une telle médiocrité politique, d'une telle veulerie dans les milieux intellectuels, et d'un tel aveuglement géostratégique. Si nous en somme là, c'est que collectivement nous ne valons plus rien, que ce que nous avons construit est nul, nuisible. Finalement, peut-être méritons-nous le gouvernement que nous avons. En tout cas, on ne pourra plus dire qu'on ne comprend pas comment le nazisme a pu émerger, en Allemagne : ici, s'il revenait, l'important serait juste de continuer à faire comme si de rien n'était. Et d'afficher notre drapeau de merde et de vendre des missiles aux financeurs de Daesh. Les étudiants dorment, ils veulent juste un job vite fait bien fait, et les enseignants leur enseignent la servilité. Surtout dans ma discipline. Dans mon université, je compte sur les doigts d'une main, voire moins, les personnes avec qui je peux partager des idées. Le reste relève d'un vide sidéral. De l'air bon sang, de l'air, on étouffe ici !

    • #1653
      Kotoba
      Membre

      Bonjour à tous,

      Moi aussi je suis sidérée. Je ne comprends pas qu'on bombarde un pays sans discussion au parlement. Je ne comprends pas. Je ne comprends ce langage martial, qu'on répète le mot "guerre", qu'on le martèle, que peu de voix s'élèvent pour s'y opposer. Mon pseudonyme "kotoba", signifie " mot" en japonais. Parce que les mots sont la vie même, ils donnent corps aux évènements, ils creusent le sens dans les consciences, les mots sont importants !! Et un état d'urgence, c'est quoi exactement ? Et pourquoi les policiers se baladent dans la rue avec un flingue ? Pourquoi des soldats armés à la gare ? Je ne comprends pas. Ça dure combien de temps un état d'urgence ? Et si c'est toute l'année ? Ça change de nom, peut-être : permanence de la peur ? Angoisse sans fin ? Au secours.

    • #1654
      Igor Babou
      Maître des clés

      Bienvenue parmi nous, Kotoba ! Chaque jour qui passe alimente notre angoisse et nos sidérations. Se retrouver, par exemple ici, pour partager, échanger et penser collectivement est un pas vers l'entrée en résistance.

Vous lisez 6 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.