Menu
Catégorie
Notre Dame des Landes: un point sur la situation
6 janvier 2016 Critiques
Share
Print Friendly, PDF & Email

Le 9 jan­vier pro­chain aura lieu à Nantes contre le pro­jet d’aé­ro­port de Notre Dame des Landes.

Cette mani­fes­ta­tion n’ar­rive pas au hasard. Elle vient répondre à l’of­fen­sive que le pou­voir a enta­mé contre la résis­tance à ce pro­jet.

Ce pou­voir a en effet entre­pris une stra­té­gie, qu’à défaut d’ap­prou­ver, il faut bien consi­dé­rer comme par­ti­cu­liè­re­ment intel­li­gente. En effet, plu­tôt que de s’at­ta­quer direc­te­ment aux zadistes, le pou­voir a déci­dé de s’at­ta­quer aux occu­pants dont la légi­ti­mi­té est la plus grande aux yeux de l’o­pi­nion: les pay­sans qui sont ins­tal­lés depuis des lustres sur ces terres et qui refusent de les aban­don­ner.

En effet, ces pay­sans his­to­riques sont assi­gnés en réfé­ré-expul­sion depuis le 10 décembre, ris­quant une astreinte finan­cière de 200 à 1000 € par jour ain­si que la mise sous séquestre de leurs biens si ils refusent d’o­béir. L’au­dience aura lieu le 13 jan­vier pro­chain, rai­son pour laquelle cette mani­fes­ta­tion a été avan­cée au 9 jan­vier.

Il va sans dire que si ce réfé­ré-expul­sion est confir­mé par le tri­bu­nal, il sera dif­fi­cile pour les pay­sans his­to­riques de résis­ter à cette contrainte finan­cière.

Ce qui lais­se­rait alors les seuls zadistes comme occu­pant du ter­rain. Nul doute alors que le pou­voir n’hé­si­te­rait plus à employer tous les moyens néces­saires pour expul­ser les zadistes, sur­tout dans le contexte de l’é­tat d’ur­gence.

Il est donc impor­tant de par­ti­ci­per quand on le peut aux mani­fes­ta­tions du 9 jan­vier, les comi­tés locaux étant invi­tés à orga­ni­ser leurs propres mani­fes­ta­tions.

Share



"8" Comments
  1. Il va être inté­res­sant de voir si des Black Blocs vont réus­sir à pour­rir cette manif.

    BB = idiots utiles de Vin­ci, Retailleau, Valls. Si pas payés par eux : com­ment se fait-il qu’on n’ar­rive jamais à en pin­cer.

    Cré­tins qui pensent avoir une conscience poli­tique supé­rieure.

  2. Ils ont du cran, les zadistes. Moi je dis cha­peau bas ! Il est impor­tant de sou­te­nir les luttes envi­ron­ne­men­tales de ce type qui sont éga­le­ment poli­tiques : comme le disait un col­lègue socio­logue dans un sémi­naire, c’est tou­jours “NDDL et son monde” (Fran­cis Cha­teau­ray­naud, pour rendre à César ce qui lui appar­tient) qui est la cible des actions et des dis­cours des zadistes : “et son monde”, c’est ça qui compte. Le “monde” der­rière NNDL c’est aus­si le monde cor­rom­pu des poli­ti­ciens, celui du mar­ché tota­li­sant et tota­li­taire, celui de la domi­na­tion bru­tale sur l’ar­gu­men­ta­tion rai­son­née.

  3. Le “monde” der­rière NNDL c’est aus­si le monde cor­rom­pu des poli­ti­ciens, celui du mar­ché tota­li­sant et tota­li­taire, celui de la domi­na­tion bru­tale sur l’argumentation rai­son­née.

    Un ami jour­na­liste nan­tais a sor­ti un livre édi­fiant sur Vin­ci :

    http://editionslibertalia.com/Les-Predateurs-du-beton

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté poster un commentaire.

*